Chroniques

Saint Malachie, priez pour nous

Saint Malachie, priez pour nous
20 févr. 2013 à 17:23Temps de lecture2 min
Par Jean-Pol Hecq

Sans parler des supputations de bookmaker sur les "papabili" et les inévitables intrigues florentines qui sont le  lot de ce genre d'exercice. Bref, ça frétille du goupillon dans toutes les rédactions.

Du point de vue stratégie de communication, c'est d'ailleurs bien joué de la part de l'Eglise car le sujet va occuper beaucoup de place dans les médias du monde entier pendant encore 1 mois ou 2 et je peux donc vous prédire que d'ici Pâques, on n'a pas fini d'en parler, du Pape ...  

Ou plutôt DES papes car, pour la première fois depuis le 14e siècle, on va  en avoir deux pour le prix d'un. Enfin, soyons correct: ce n'est pas exactement le cas puisque quand Benoît XVI aura pris sa retraite, techniquement, il ne sera plus pape et donc il n'y aura jamais qu'un seul souverain pontife en exercice à la fois.

Mais vous savez ce que c'est : dans une entreprise, quand l'ancien patron a remis son affaire mais qu'il est encore là à trainailler dans les bureaux, eh bien, quelque part, il reste malgré tout le vrai patron. Et, jusqu'à preuve du contraire, je serai fort surpris qu'il en n'aille autrement cette fois-ci. Vous imaginez le nouveau pape qui, dans les jardins du Vatican, croisera sans arrêt son prédécesseur ? Et alors, Saint Père comment ça va ce matin ? Oh, vous savez ce que c'est, Saint Père, les affaires, toujours les affaires... Bref, ça ne va pas être facile tous les jours pour le petit nouveau.

Mais le vrai problème - en tout cas pour des gens simples comme vous et moi - c'est que tout cela est de très mauvais augure car, en effet, il faut compter avec la "Prophétie des papes", mieux connue sous le nom de Prophétie de saint Malachie. Ah !

Vous connaissez saint Malachie ? Moi non plus. Et d'ailleurs, personne ne sait très bien qui était vraiment ce brave garçon. Il y a bien eu un moine irlandais de ce nom au moyen-âge mais pas sûr que ce soit lui qui ait vraiment écrit la fameuse prophétie qui postule que le prochain pape - je vous passe les détails - sera le dernier avant la fin du monde. Eh oui. Bon d'accord, la "Prophétie des papes" n’est pas un modèle de rigueur scientifique et selon la manière dont on compte les papes, on en  arrive à des conclusions totalement contradictoires.

Mais le problème, c’est quand on croise la "Prophétie des papes" avec une autre prophétie qui est connue sous le nom de "Prophétie de la Kabbale". Vous savez bien: la kabbale juive, la religion de Madonna…

Bref, selon cette " Prophétie de la Kabbale ", la fin du monde serait pour 2014...

Et c'est là que ça fait froid dans le dos car, en fait, tout concorde: 2014, le pape de la prophétie, la kabbale, les élections fédérales, les élections régionales, les élections européennes, les commémorations du début des massacres de la Première guerre mondiale... ça fait quand même beaucoup de coïncidences.

Et, franchement, je ne sais pas ce que le nouveau pape va pouvoir faire mais, jusqu'à preuve du contraire, le 8 juin 2014, ce sera peut-être bien la saint Bart. Et donc,  je vous invite à vous agenouiller avec moi et à prier tous les saints du paradis pour que, cette fois encore, les prophéties ne se réalisent pas.

Jean-Pol Hecq

Articles recommandés pour vous