Regions Bruxelles

Saint-Josse: un nouveau règlement devrait voir le jour en matière de prostitution

Illustration. Une carrée à Saint-Josse
17 mai 2016 à 16:29 - mise à jour 17 mai 2016 à 16:29Temps de lecture1 min
Par Véronique Fiévet

La commune de Saint-Josse planche sur un nouveau règlement en matière de prostitution. Il y a 15 jours, le Conseil d’État a suspendu le règlement communal qui organisait la prostitution sur le territoire de la commune. Ce règlement avait été adopté le 30 novembre 2015. Il s’agissait d’un texte très restrictif. Ce règlement interdisait notamment aux prostituées de recevoir leur client la nuit ou le dimanche.

Après cette décision du conseil d’État, Saint-Josse doit donc revoir sa copie et ce mardi, le collège discutait de ce que contiendrait la nouvelle version.

Fini la fermeture des carrées entre 23 h et 7 h du matin ainsi que l'obligation d'obtenir un certificat de conformité à 2500 euros pour exploiter une chambre.

Le nombre de carrées sur le territoire de Saint-Josse devrait par ailleurs être limité (environ 65) et le périmètre où elles seront autorisées, également réduit à quelques rues (c'est déjà le cas aujourd'hui).

Jours de festivité

De nouvelles dispositions devraient aussi voir le jour. On évoque une plus grande discrétion des filles en vitrine ou encore la fermeture des carrées certains jours de festivités dans le quartier.

Pour le moment, il s'agit bien de pistes. Par contre, les prostituées déplorent l'absence de dialogue entre elles ou les associations qui les représentent, et le bourgmestre de Saint-Josse. Marie fait partie du collectif Utsopi, à l'origine du recours devant le conseil d’État. Elle regrette ce manque de concertation : "On attend de voir ce qu’il va nous faire, on a aucune idée. Depuis le jugement du Conseil d’État, nous n’avons pas été consultées et nous n’avons pas entendu monsieur Kir. Rien du tout !".

Pour Fabian Drianne, qui travaille pour l'ASBL Espace P, ce manque de dialogue est regrettable d'autant que les travailleuses du sexe, ne sont pas forcément hostiles à toute règlementation, au contraire. "Une mesure a beaucoup moins de chance d'être contestée si elle est bien conçue et comprise".

Le nouveau règlement sera présenté au conseil communal de Saint-Josse, le 30 mai prochain.