Regions Hainaut

Saint-Ghislain: leurs conditions rencontrées, les travailleurs de Belref ont décidé de reprendre le travail

07 avr. 2017 à 16:09 - mise à jour 07 avr. 2017 à 16:09Temps de lecture1 min
Par Vincent Clérin

Après plusieurs épisodes assez agités, le climat social s’apaise à l’usine de produits réfractaires Belref à Saint-Ghislain. Après la décision du Tribunal de Commerce de Mons d’accepter la proposition de Domenico Leone, le patron de l’entreprise, de relancer l’usine sous forme d’une micro structure avec seulement 17 personnes, un point restait en travers de la gorge des travailleurs: le non payement par la direction des salaires du mois de mars.

Plusieurs actions se sont succédées au point que la direction s’est finalement engagée à payer les salaires de mars des travailleurs à condition que ceux-ci reprennent le travail.

Si le syndicat FGTB déclare ne pas oublier les 55 travailleurs qui vont perdre leur emploi, il s’estime néanmoins satisfait d’avoir eu toutes ses demandes entendues : une faillite rapide, le payement du chômage économique et, enfin, le payement des salaires de mars.

Articles recommandés pour vous