RTBFPasser au contenu
Rechercher

Russie: sanctionnée, l'ambassade américaine suspend ses services consulaires

En cause, l'interdiction annoncée par le gouvernement russe aux représentations diplomatiques américaines en Russie d'employer des ressortissants non-américains.
12 mai 2021 à 07:38 - mise à jour 12 mai 2021 à 07:38Temps de lecture1 min
Par Belga

L'ambassade des Etats-Unis à Moscou a suspendu à compter de mercredi l'essentiel des services consulaires à ses ressortissants du fait de la réduction drastique de son personnel à la suite de contre-sanctions russes.

"L'ambassade de Moscou ne va plus fournir de services notariés de routine, de certificats consulaires de naissance à l'étranger ni de renouvellement de passeports", est-il indiqué sur son site.

En cause, l'interdiction annoncée par le gouvernement russe aux représentations diplomatiques américaines en Russie d'employer des ressortissants non-américains, ce qui a forcé l'ambassade à se séparer de l'ensemble de son personnel local, réduisant "sa main d'oeuvre de 75%".

Urgences

Pour la même raison, les services consulaires américains ne délivreront presque aucun visa, des exceptions subsistant pour les diplomates et les visas d'immigration "pour des urgences de vie ou de mort". 

Les relations américano-russes n'ont cessé de se dégrader sur fond d'accusations par Washington d'ingérence dans l'élection présidentielle américaine de 2020, d'espionnage et de cyberattaques. L'administration de Joe Biden a ordonné en avril de nouvelles sanctions contre des entités liées à la Russie, l'expulsion de dix diplomates et une interdiction faite aux banques américaines d'acheter directement de la dette émise par la Russie.

Moscou a répliqué en expulsant dix diplomates américains, en bannissant des hauts responsables américains de son territoire et en interdisant aux représentations américaines d'employer des ressortissants étrangers.

Malgré ces échanges de mesures punitives, les deux capitales discutent d'un éventuel sommet entre Joe Biden et Vladimir Poutine dans un pays tiers en juin 2021.

Russie: Vladimir Poutine parle d une ligne rouge à ne pas franchir

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement