Monde

Russie: lors de leur procès, les Pussy Riot parlent de tortures en prison

Le procès des Pussy Riot: Nadezhda Tolokonnikova (G), Maria Alyokhina (C), Yekaterina Samutsevitch (D)
31 juil. 2012 à 19:58 - mise à jour 01 août 2012 à 05:18Temps de lecture1 min
Par Belga News

La juge Marina Syrova, s'appuyant sur un avis médical, a cependant estimé que les trois prévenues étaient suffisamment en forme pour suivre le procès. Elle a également rejeté les arguments de la défense quant à une quelconque partialité alors que plusieurs voix dénoncent un procès politique.

Les trois membres de Pussy Riot comparaissent devant la justice russe pour hooliganisme et incitation à la haine religieuse. Elles encourent sept ans de prison si elles sont déclarées coupables à l'issue de ce procès controversé.

Elles sont poursuivies pour avoir "infligé de profondes blessures morales à des chrétiens orthodoxes" en ayant entonné "Marie mère de Dieu, chasse Poutine ! ", le 21 février dernier, dans la principale cathédrale de Moscou. Il s'agit d'une "prière punk" contre le chef du Kremlin, Vladimir Poutine, avant l'élection présidentielle qui s'est soldée par le retour du Président Poutine au pouvoir au début du mois de mars.

Belga

Sur le même sujet

Russie: les Pussy Riot ne réclameront pas la grâce présidentielle

Monde

Russie: les mauvais traitements des Pussy Riot, lot commun des justiciables

Monde