Regions Liège

Royal Festival de Spa : une Iphigénie bouleversante, une fille paumée de la banlieue de Cardiff

Effie, une fille un peu perdue de Splott (Cardiff, pays de Galles)
Du Ken Loach sur scène. Dur, bouleversant. Le parcours d’une jeune de banlieue entre drogue, alcool, chômage, et violence. Cette fille paumée, c’est Effie. Elle vit là, à Splott, Cardiff, Pays de Galles. Là, où il n’y a plus de travail, où les usines ont fermé, où on survit plutôt que l’on ne vit. Elle, son trip, c’est s’assommer à la vodka et à la came pour que les journées passent plus vite.
Et puis un jour, il y a cet espoir d’une autre vie, cette petite fille qui grandit en elle et pour ce bébé, elle est prête à toute… Mais quand on est pauvre, on ne reçoit pas les mêmes soins. Et cet espoir expose en plein vol.
Iphigénie à Splott, c’est un destin mais aussi à travers elle, la vie de ces laissés-pour-compte d une société où l argent est roi, ou ceux qui n’en ont pas sont " invisibles ", abandonnés, ou on joue avec la santé en faisant des économies dans les hôpitaux (sic), des coupes budgétaires qui touchent les plus précaires.
Bref il faut s’accrocher mais "Iphigénie à Splott" de Gary Owen, proposé pour la première fois en français à Spa, c est à voir absolument.
Quant à Gwendoline Gauthier, elle est tout simplement vraie, juste. On a envie de hurler avec elle contre ces injustices que l’on retrouve partout dans notre monde actuel.
Une véritable performance d’une heure trente qui nous tient aux tripes.

Articles recommandés pour vous