Rowe et Martin exclus du Tour, Jumbo-Visma et Ineos en appel

Rowe et Martin exclus du Tour par le VAR pour "faute grave"
24 juil. 2019 à 17:51 - mise à jour 24 juil. 2019 à 17:51Temps de lecture2 min
Par Martin Weynants avec Samuël Grulois

Luke Rowe et Tony Martin ont été exclus du Tour de France après leur altercation dans le final de la 18e étape. La décision a été prise après consultation des images vidéo. Ils sont coupables de "voies de fait" et écopent d'une amende de 1000 francs suisses et perdent 50 points UCI.

La décision n'a pas été officialisée par les commissaires mais le classement officiel de l'étape mentionne la mise "hors course" des deux coureurs. L'équipe Jumbo-Visma a annoncé qu'elle allait en appel de cette décision. Tout comme Ineos. Le patron de l'ex-Sky Dave Brailsford a réagi en estimant qu'il s'agissait d'une punition trop sévère.

Loading...

Dans cette étape calme, une image a retenu l’attention des téléspectateurs et des suiveurs en fin d’étape, celle de l’accrochage entre Tony Martin (Jumbo-Visma) et Luke Rowe (Ineos) au pied du col de la Sentinelle. L’Allemand a fait un mouvement vers l’extérieur de la route à deux reprises et a pratiquement provoqué la chute du Britannique. Voilà ce que l’on a pu voir à la télévision.

Le commissaire vidéo de l’UCI a lui pu voir l’ensemble de la scène. Premier acte, au pied de la côte, Luke Rowe vient casser le train de la Jumbo-Visma. Deuxième acte, cette action ne plaît pas au rouleur allemand qui le fait savoir à sa manière au Britannique en le tassant à deux reprises. Rowe frôle le fossé et les spectateurs à deux reprises. Troisième acte, que l’on n’a pas vu en direct, Rowe met un coup de poing à Martin et le touche au visage.

Devant ses écrans, Jean-Michel Voets a constaté les faits et a rendu un avis. Après avoir entendu les différents protagonistes,  le jury des commissaires a décidé d'exclure les deux coureurs. Rowe et Dave Brailsford, le boss d’Ineos, sont venus plaider leur cause. Sans succès. 

A l’arrivée, le Britannique avait minimisé l’incident. "Tony et moi avons le même rôle, la même tâche. Ce n’est rien de grave, tout est ok. J’ai roulé avec Tony jusqu’à la ligne et nous nous sommes serré la main. Nous nous sommes simplement gênés. C’est la course, pas de stress. Et puis vous aimez cela, vous les journalistes", a réagi Luke Rowe au micro de Sporza. "Nous avons roulé tous les deux lors des dix derniers kilomètres et nous avons parlé. Tout est rentré dans l’ordre". Le coureur d’Ineos avait par contre omis de mentionner sa réaction.

Cette double exclusion pourrait avoir des conséquences dans la course au maillot jaune. Steven Kruiswijk (Jumbo-Visma), 3e du Général, et Geraint Thomas, 2e, et Egan Bernal, 5e, (Ineos) sont désormais privés d’un équipier au moment d’entamer les Alpes.

Articles recommandés pour vous