Moteurs Rallye

Route de la Soie 2016: première pour Peugeot, avec Loeb et Peterhansel

Stéphane Peterhansel et Sébastien Loeb
25 avr. 2016 à 15:26Temps de lecture2 min
Par AFP

Peugeot, fort de sa victoire dans le dernier Dakar, s'engagera pour la première fois, avec notamment Sébastien Loeb et Stéphane Peterhansel, dans le rallye de la Route de la Soie, entre Moscou et Pékin en juillet, a annoncé lundi le constructeur français.

Le groupe automobile engagera dans l'épreuve trois Peugeot 2008 DKR, qui avaient déjà participé en janvier au Dakar 2016.

Elles seront pilotées par Sébastien Loeb (nonuple champion du monde des rallyes) et Daniel Elena, Stéphane Peterhansel (pilote le plus titré en rallye-raid avec ses 12 succès au Dakar et sa victoire au China Silk Road Rally 2015) et Jean-Paul Cottret, Cyril Despres (5 fois vainqueur du Dakar à moto) et David Castera.

"C'est une très belle épreuve, tout à fait complémentaire du Dakar", et dont l'itinéraire passe par deux marchés cruciaux pour le constructeur (Chine et Russie), a expliqué à l'AFP Bruno Famin, directeur de Peugeot Sport, revenu au rallye-raid depuis 2014.

"La Russie et le Kazakhstan sont des territoires que nous n'avons encore jamais expérimentés en rallye-raid", a fait valoir M. Famin, interrogé en marge du Salon automobile de Pékin.

Peugeot avait en revanche déjà pris part l'an dernier, dans le nord de la Chine, au China Silk Road Rally.

"On vient certes de gagner le Dakar 2016, mais on n'a évidemment pas l'expérience de nos concurrents. On a eu des soucis (techniques) sur le Dakar qu'on s'évertue désormais de corriger, on reste une équipe très jeune", a concédé Bruno Famin.

Lancé en 2009, entre Kazan en Russie et Achkhabad au Turkménistan, le rallye de la Route de la Soie a ensuite connu quatre éditions, toutes en Russie, avec trois arrivées à Sotchi de 2010 à 2012.

Suspendu pendant deux ans, il revient cet été au programme des rallyes-raids automobiles, avec 15 étapes en deux semaines à travers la Russie, le Kazakhstan et la Chine, soit 10.000 km de course, dont 4.500 km de spéciales.

Luc Alphand, conseiller sportif du rallye de la Route de la Soie, s'était félicité en décembre du parcours de l'épreuve, les longs hors-piste des déserts asiatiques et leurs "dunes géantes" contrastant avec un Dakar sud-américain aux routes "plus civilisées".

En se concluant cette fois hors de Russie, ce rallye-raid réservé aux autos et aux camions change d'échelle. Ses sponsors (le géant gazier russe Gazprom et le pétrolier chinois CNPC, deux groupes étatiques) mettent en exergue la dimension diplomatique de l'épreuve, appuyée par Pékin et Moscou.

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous