Réouverture en mode mineur du marché du Midi à Bruxelles : entre joie et amertume

La réouverture du marché du Midi à Bruxelles suscite joie et mécontentement.
14 juin 2020 à 12:18 - mise à jour 14 juin 2020 à 13:49Temps de lecture2 min
Par Céline Biourge

Le marché du Midi a rouvert ce dimanche. La réouverture du plus grand marché de Bruxelles, le troisième d’Europe, s’est fait attendre, le temps pour les autorités communales de trouver une solution pour cet événement qui compte habituellement près de 250 échoppes, alors que le Conseil national de Sécurité a limité leur nombre à 50.

Les étals à n’en plus finir, c’est donc fini. Le marché du Midi se concentre désormais uniquement sur le parking à droite de l’entrée principale de la gare du Midi, rue Fonsny. Des barrières Nadar délimitent la zone et du personnel de sécurité a été engagé.

Des gestes barrières obligatoires

Lavage des mains au gel hydroalcoolique, passage obligé pour rentrer sur le marché du Midi.

A l’entrée, les clients doivent se laver leurs mains au gel hydroalcoolique et suivre le sens giratoire (des flèches ont été placées au sol). Il n’y a donc qu’une seule entrée et qu’une seule sortie pour éviter que les gens ne se croisent. Le masque, lui, n’est pas obligatoire, sauf pour les marchands.

Ces mesures rassurent, mais pas seulement : "C’est très bien que l’on soit en sécurité. Et c’est très bien aussi qu’ils soient là car parce que c’est moins cher qu’en magasin", nous explique cette habitante du quartier.

Mais devoir faire un tour complet du marché avant de pouvoir sortir, ce n’est pas évident pour tout le monde, comme nous explique cette dame qui accompagne une voisine : "C’est embêtant pour madame. Elle a deux prothèses de la hanche. Elle doit faire le tour, mais elle est fatiguée".

Peu de marchands de fruits et légumes ce dimanche au marché du Midi.
Peu de marchands de fruits et légumes ce dimanche au marché du Midi. C. Biourge - RTBF

Pas non plus question de rebrousser chemin (en tout cas officiellement) pour retourner chez le premier marchand de fruits et légumes que l’on a vu. C’est le cas de cette cliente qui regrette le peu de choix : "Je suis très contente que le marché ait rouvert, mais je suis aussi frustrée parce que ce n’est pas le marché du Midi ça ! Il y a beaucoup moins de stands et moi je viens surtout pour les légumes et les fruits… Et il n’y a quasi rien quoi".

Une reprise au goût amer

Du côté des marchands, ils n’étaient finalement qu’une quarantaine sur les cinquante qui étaient invités à venir. Et pour cause : ils ne peuvent pas venir tous les week-end une tournante leur est imposée, comme l’explique ce marchand : "Ils ont fait un tirage au sort, donc il n’y a que 50 marchands par semaine. Ce qui veut dire qu’on peut venir qu’une fois toutes les quatre semaines environ".

Et si pour lui "la sécurité prime avant tout", cela n’est pas l’avis de la majorité des autres marchands : "C’est ignoble ! C’est injuste !", déclare celui-ci. "C’est en plein air, il n’y a aucun problème !", poursuit un autre.

"Il n'y a que 50 marchands par semaine. Ce qui veut dire qu'on peut venir qu'une fois toutes les quatre semaines environ". 
"Il n'y a que 50 marchands par semaine. Ce qui veut dire qu'on peut venir qu'une fois toutes les quatre semaines environ".  C. Biourge - RTBF

"Pour venir une fois sur cinq, franchement, ce n’est pas intéressant", nous confie cet autre commerçant ambulant. "Sur le marché du Midi, il y a assez de places pour placer les autres marchands. Il y a encore toute une autre esplanade de l’autre côté du chemin de fer. Et franchement, pour les marchands, ce n’est pas rentable".

Un avis partagé par ce client qui achète des cerises : "C’est ridicule comme mesure ! Ça ne change rien du tout. Ces gens ont le droit de vivre également !"

Tous espèrent maintenant que les autorités vont prendre très vite de nouvelles mesures.

Beaucoup comptent d’ailleurs participer à la manifestation prévue ce lundi à Bruxelles pour exprimer leur colère.

"Pour venir une fois sur cinq, franchement, ce n'est pas intéressant"
"Pour venir une fois sur cinq, franchement, ce n'est pas intéressant" C. Biourge - RTBF

Visite royale au marché de Wavre, ce 10 juin (reportage du JT)

Déconfinement : visite royale au marché

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous