RTBFPasser au contenu
Rechercher

Islam radical en Belgique: le Conseil national de sécurité a demandé des propositions

Rapport de l'OCAM: le Conseil national de sécurité a demandé des propositions aux différents services
08 févr. 2017 à 14:25 - mise à jour 08 févr. 2017 à 14:25Temps de lecture1 min
Par Belga

Le Conseil national de sécurité a demandé en décembre dernier aux différents services en charge de la sécurité et du renseignement en Belgique de fournir des propositions de nature à apporter une réponse à l'avancée de l'islam radical en Belgique, pointée dans un rapport de l'Organe de coordination pour l'analyse de la menace (Ocam), a-t-on appris auprès du cabinet du ministre de l'Intérieur, Jan Jambon (N-VA).

Ces différentes propositions devraient être reprises dans le cadre d'un plan d'action intégré.

Nombre croissant de mosquées sous l'emprise du wahhabisme 

Le rapport de l'Ocam, dévoilé mercredi par la presse, souligne notamment qu'un "nombre croissant de mosquées et de centres islamiques en Belgique sont sous l'emprise du wahhabisme, l'appareil missionnaire salafiste". Le wahhabisme est un courant radical de l'islam sunnite promu par l'Arabie saoudite, qui prône un retour à la "pureté" originelle de l'islam.

Réagissant aux éléments avancés par ce rapport, le député fédéral Georges Dallemagne (cdH) a demandé la convocation de l'ambassadeur de l'Arabie Saoudite et de la ligue islamique mondiale devant la commission d'enquête sur les attentats terroristes. Le parlementaire dénonce "le laxisme des autorités belges à l'égard de cette menace majeure pour la cohésion sociale et les relations entre les communautés présentes" dans le pays.

Sur le même sujet