Icône représentant un article audio.

Telle est la question !

Quels sont les plus importants quatuors à cordes de l’Histoire? #1

Telle est la question

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

02 août 2022 à 14:44Temps de lecture10 min
Par Clément Holvoet

Cette vaste question est l'occasion d'une petite sélection -subjective-, par période de l’Histoire.

Retour au XXème siècle naissant. Nous sommes vers 1902, 1903, à Paris. Le quatuor du jour est celui de Maurice Ravel. L'’élève de Gabriel Fauré au Conservatoire de Paris, monté à Paris, comme on dit, depuis son pays basque natal. A environ 27 ans, il prend pour modèle son idole Claude Debussy et entreprend de composer un quatuor à cordes en s’inspirant de celui du maître.  Ravel dédie son Quatuor à cordes à son professeur, ledit Gabriel Fauré! Dix ans après Claude Debussy, Ravel écrit donc ce qui deviendra l’un de ses chefs-d'œuvre, et l’une des pièces majeures du répertoire chambriste.

Alors, qu’est-ce qui est inédit ou spécifique dans ce quatuor à cordes? Tout d’abord, sans doute, le sentiment de pureté des textures. On est comme sur un nuage, c’est aérien. On peut retrouver ça, d’ailleurs, dans une certaine mesure chez Debussy. Ensuite, c'est le génie de la mélodie qui frappe. Il suffit d’écouter le thème d’ouverture du quatuor pour comprendre à qui on a affaire: c’est limpide et gracieux!

Et enfin, de manière indissociable : le traitement que Ravel fait de l’harmonie. L’héritage de la période romantique est dépassé pour aller au-delà, l’harmonie semble flotter, elle est pourtant parfois âpre, plus que chez Debussy par exemple, et l’utilisation des modes antiques n’est pas loin. Tout ceci ajoute à une impression de flottement caractéristique, comme entre deux eaux, mais pourtant avec des mélodies solides et solaires.

Ravel n’essaie pas là d’innover comme son contemporain Bela Bartok par exemple, il se satisfait, mais pour un bien, d’une musique harmonieuse et chatoyante. Elle n’en est pas moins intense, notamment dans le mouvement lent, et le folklore n’est pas non plus oublié, pensons au Scherzo! Ravel rate le fameux Prix Rome à plusieurs reprises, alors qu’il était déjà un compositeur reconnu et que sa musique ne laissait jamais indifférent. Le Final de ce quatuor à cordes en témoigne:  Fauré le trouvait plutôt raté quand Debussy priait Ravel de n’en point changer une seule note.

 Le quatuor à cordes de Maurice Ravel est donc créé à Paris en 1904 et, tout perfectionniste qu’il était, Ravel le retouche quelque peu avant une nouvelle publication, définitive celle-ci, en 1910.

Sur le même sujet

Quelle est l’origine de la tarentelle ?

Telle est la question !

En musique classique, qu’est-ce qu’un nocturne ?

Telle est la question !

Articles recommandés pour vous