Cyclisme

Quel avenir pour Merlier ? "Si j'étais Lotto ou Deceuninck, je le signerais"

Quel avenir pour Merlier :"Si j’étais Lotto ou Deceuninck, je le signerais"
01 juil. 2019 à 14:30 - mise à jour 01 juil. 2019 à 14:30Temps de lecture1 min
Par Jérémie Baise

Il est devenu champion de Belgique sur ses terres, à Gand. Tim Merlier, un nom peu connu dans le milieu. Un vainqueur surprise pour les uns, prévisible pour d’autres. Pour Gérard Bulens, consultant RTBF, "c’est un coureur extrêmement rapide et complet comme on a pu s’en rendre compte dans le cyclo-cross. S’il n’a pas gagné beaucoup de courses dans les labourés, c’est parce qu’il est tombé dans une génération avec Wout Van Aert et Mathieu Van der Poel."

Avec le maillot de champion de Belgique sur les épaules, il est évident que Tim Merlier va attirer les regards… et peut-être les employeurs. "Si j’étais manager chez Lotto ou Deceuninck, je signerais Merlier car il a de véritables qualités de sprinteur, ce qui est plutôt rare en Belgique", précise Gérard Bulens.

Après Van Aert et Van der Poel, Tim Merlier démontre une nouvelle fois que les cyclo-crossmen ont de sérieuses références. Pour Gérard Bulens, "le succès des cyclo-crossmen aujourd’hui, on le doit à Wout Van Aert qui, un peu barré dans le cyclo-cross par Mathieu Van der Poel, a décidé de commencer la saison sur route dès l’ouverture. Et ça a donné des idées à de nombreux coureurs."

Ce n’est donc peut-être qu’un début !
 

Articles recommandés pour vous