Vivre Ici

Quand vieux parapluies et tentes abîmées deviennent de jolis vêtements de pluie

En Belgique, le parapluie est un accessoire indispensable à nos automnes et hivers (et on ne va pas se mentir on l'utilise aussi au printemps et en été) ! Malheureusement la durée de vie de celui-ci est souvent bien trop courte car il casse facilement notamment lorsqu’il y a du vent. Que faire des parapluies usagés ? Mélanie Iudica de Marypup a décidé de les recycler de manière originale… Elle les transforme en jolis vêtements de pluie.

Marypup

On a tous des parapluies cassés qui traînent quelque part chez nous. Ne les jetez plus ! Mélanie Iudica les recycle pour vous ! Mélanie a lancé sa marque Marypup en 2019. "Je suis partie d’un constat alarmant. Il y a encore beaucoup trop de choses que l’on jette et qui peuvent être récupérées. Et le parapluie fait partie des objets qui est jeté assez rapidement." Le parapluie n’est qu’un exemple parmi des milliers d’autres qui sont voués à une "obsolescence technique" explique Mélanie : "Ils sont bon marché et finissent rapidement dans nos poubelles. C’est mauvais et toxique pour notre environnement. C’est pourquoi j’ai décidé de me lancer dans un projet de récupération de parapluies égarés ou jetés dans les poubelles afin d’en faire des capes, vestes et pantalons contre la pluie. "

Un simple parapluie coûte 3-7 euros et est produit en Asie dans 90% des cas. 10.000 millions de ceux-ci terminent dans nos poubelles.

Marypup

Pour en arriver à les transformer en capes de pluie, le chemin a été très long pour notre créatrice. "En fait, tout a commencé quand j’étais enfant. Ma maman faisait énormément de récupérations. Elle avait connu la guerre et donc c’était important de ne pas gaspiller. Elle recevait beaucoup d’échantillons de tissus et à chaque saison, elle nous confectionnait nos vêtements avec ça. Sans le savoir, j’avais déjà un pied dans l’upcycling. J’ai donc grandi avec cette idée de récupérer les choses qui peuvent encore servir et j’ai continué là-dedans notamment en faisant des études dans le textile."

D’enfant à adulte, il n’y a donc eu qu’un pas sur le chemin du recyclage. Et à partir de là, Mélanie a eu l’ingénieuse idée d’imaginer une seconde vie pour les parapluies : "J’ai décidé de récupérer le tissu du parapluie et d’en créer un vêtement utilitaire. Mais je n’ai pas tout de suite fabriqué des capes de pluie. J’ai fait pas mal de tests, des essais et même des erreurs."

Des tests qui un jour sont devenus concluants : "Je cherchais à faire quelque chose d’utile et un matin j’ai eu l’idée de faire une cape de pluie. C’est un modèle très simple en fait, mais l’idée vient de toutes ces recherches faites. Et puis, quand on regarde un parapluie ouvert, il a déjà cette forme de cape." Pour réaliser ce manteau un peu spécial, Mélanie a besoin de deux parapluies, un pour le corps et un pour le capuchon. En retirant les baleines, qui sont pour le moment stockées quelque part en vue d’une utilisation à un autre produit, il reste suffisamment de tissu pour fabriquer cette protection contre la pluie.

Il est urgent de faire plus attention et de passer plus souvent par le recycling et l’upcycling car on jette énormément de matières premières que nous pourrions facilement réutiliser tout en relançant l’économie circulaire.

Si la créatrice récupère les parapluies cassés qu’elle trouve (après chaque pluie accompagnée de vent vous en trouvez partout), vous pouvez également lui déposer les vôtres. Ensuite, le processus de transformation démarre : "Je prends l’essentiel du produit en démontant le tissu de la structure métallique. Il faut évidemment que je vérifie dans quel état est le tissu avant de le laver et de le regrouper par couleur et grandeur/longueur. Lors de la réalisation de cape de pluies, une sélection doit être faite pour déterminer ceux qui serviront de capes ou de capuchons."

Si Mélanie a démarré son projet avec des parapluies cassés, aujourd’hui elle récupère aussi des tentes de camping usées à qui elles donnent une deuxième vie stylée.

Pour découvrir le travail 100% artisanal et éco-circulaire de Mélanie Iudica, rendez-vous sur son site internet ou sur ses réseaux : Facebook et Instagram.

Mélanie Iudica, fondatrice de Marypup, a participé à une émission de BX1 sur le thème de l’upcycling. Pour revoir cette émission c’est par ici.

Sur le même sujet

Quel style adopter pour l’automne ? Découvrez les tendances les plus drôles d’internet

Le 6/8

"L'upcycling, c'est le fait de voir une infinité de possibilités à travers un vêtement" (Resap Paris)

Recyclage

Articles recommandés pour vous