Cook As You Are

Quand les spiritueux belges cartonnent (avec modération) !

Cook As You Are

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

09 juin 2022 à 09:45Temps de lecture2 min
Par Carlo De Pascale

L’univers culinaire de notre style de vie rock’n’roll : Cook As You Are le jeudi à 11h45 sur Classic 21 !

GettyImages

Dans l’article précédent, je vous entretenais de ma passion pour les "nouvelles" boissons sans alcool ; pour autant, je n’ai rien contre les boissons alcoolisées ; à consommer avec beaucoup (beaucoup) de modération. Or, en Belgique, on assiste à un solide renouveau d’alcools artisanaux, lesquels raflent parfois quelques prix prestigieux dans des "concours de meilleurs produits du monde" où l’on n’a probablement pas les "meilleurs produits du monde", mais de très belles réussites quand même !

J’en épingle quelques-uns, glanés au hasard de rencontres ou de "médailles", liste donc absolument non exhaustive !

Cala Kumquat Bitter

Cala, c’est l’aventure d’un belge, Thierry Verhoeven, ancien de grandes marques d’alcools, qui s’est lancé dans les produits à base de kumquats. J’épingle son "bitter", aux kumquats andalous et bios, délicieux juste avec des glaçons ou décliné en spritz ou en negroni.

Ça cartonne pour les pastis belges !

Le dernier concours international de Lyon a été l’occasion de beaux succès pour deux pastis belges, de nouveau, on se répète, ils ont des médailles d’or, certes, pour autant ça ne fait pas d’eux les meilleurs pastis du monde.

" Patinette ", distillé à la bière belge, badiane, anis vert, et plein d’autres épices et aromates ; Pastis Ardent, à base d’anis, réglisse, cardamome et plein d’autres épices et aromates également, le tout rehaussé par un packaging très sobre, mais à mon avis, très élégant !

Un ovni !

On sait que l’absinthe, un temps interdite, pour des raisons par ailleurs peu scientifiques, si ce n’est qu’au début du siècle, bien plus qu’aujourd’hui l’alcool faisait des ravages dans la population française, traîne donc une réputation sulfureuse.

De nouveau autorisée, l’artemisia absinthium, de son petit nom binominal botanique, est distillée aussi par une petite distillerie qui n’hésite pas à sortir des sentiers battus, Dr Clyde, connu pour ses rhums, parfois bien décapants dans le bon sens du terme. Titrant 70°, elle se déguste évidemment, coupée d’eau fraîche, avec éventuellement un peu de sucre, comme du temps ou c’était permis avant d’être interdit !

Petite particularité de Dr Clyde, ils distillent eux-mêmes leurs alcools de base avant de les aromatiser !

Cook As You Are avec Carlo De Pascale, le jeudi à 11h45 sur Classic 21, votre radio Rock’n’Pop.

Sur le même sujet

Mayo et vinaigrette au resto, donnez-nous du vrai !

Cook As You Are

Non ! Le ''verre du patron'' n’est pas un droit acquis

Cook As You Are

Articles recommandés pour vous