Jupiler Pro League

Proto : "Pas de temps à perdre avec ceux qui n'en valent pas la peine"

Roef, Proto et Kaminski
13 mars 2014 à 16:13 - mise à jour 13 mars 2014 à 16:24Temps de lecture1 min
Par cel

Dans les colonnes des quotidiens La DH et Het Nieuwsblad, Didier Frenay encourage vivement Silvio Proto, "qui aura bientôt 32 ans" (sic), à envisager un transfert à l’étranger au terme de cette saison pour laisser le champ libre à son protégé, Thomas Kaminski. "Il ne sera plus à Anderlecht la saison prochaine si Silvio Proto reste, menace Didier Frenay. Il sera prêté ou transféré définitivement."

"Déjà, il n’est pas bien renseigné sur mon âge (NDLR : Proto a fêté ses 30 ans en mai dernier), qu’il aille consulter les archives, a réagi Silvio Proto. Je n’ai pas de temps à perdre avec des personnes qui n’en valent pas la peine. Tout le monde en Belgique a le droit de dire ce qu’il pense, il peut dire ce qu’il veut. Cela ne me touche pas. Je ne trouve pas ça très respectueux, mais je le répète, chacun a le droit de dire et de penser ce qu’il veut. Moi, je suis sur le terrain, j’essaie d’aider mon équipe, et tant que je le ferai bien, je pense que je n’ai pas de soucis à me faire. Les statistiques parlent pour moi."

"Malheureusement, au poste de gardien, il n’y a qu’une place sur le terrain, a repris le successeur de Daniel Zitka entre les perches bruxelloises. A Anderlecht, on ne m’a pas fait de cadeaux, je ne vois pas pourquoi moi je devrais en faire aux autres. Quand on fait un choix de carrière, il ne faut pas regarder à une seule chose, il faut tout examiner."

Silvio Proto a également profité de cette conférence de presse pour donner son point de vue sur le système de jeu qu’il aimerait voir à Anderlecht. "Personnellement, je préférerais jouer avec deux attaquants. Avec un attaquant qui cherche la profondeur, et un autre qui décroche et garde le ballon. On verra ce qu’il en est…"

 

C. Lizin avec E. Brouzakis