RTBFPasser au contenu
Rechercher

Jupiler Pro League

Pro League : une trop pâle équipe de Charleroi coince face à Ostende sous les huées du public local (1-3)

Charleroi - Ostende : le résumé

Pro League - J3

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

06 août 2022 à 18:15Temps de lecture2 min
Par Lancelot Meulewaeter

Nouveau coup d’arrêt pour Charleroi. Menés à deux reprises par Ostende, les Zèbres ont été pris au piège de l’équipe côtière (1-3). Les Zèbres comptent 3 points sur 9, trop peu pour contenter des supporters qui ont exprimé leur mécontentement au coup de sifflet final.

L’équipe d’Yves Vanderhaeghe n’a pas fait le déplacement au Mambourg pour subir. Au contraire, Ostende installe un pressing qui met en difficulté leur adversaire du jour. Après l’une ou l’autre alerte pour Hervé Koffi, c’est Robbie D’Haese qui ouvre la marque d’un tir croisé (28e, 0-1).

Un être manque à un milieu carolo bien dépeuplé : Adem Zorgane, diminué par une petite blessure encourue à l’entraînement, débute sur le banc, laissant à Ryota Morioka la responsabilité du poste de numéro 6. Un choix qu’Edward Still viendra corriger à la mi-temps en sortant le Japonais pour faire monter un Zorgane aux bandages apparents.

Après le repos, Charleroi retrouve un meilleur équilibre et profite mieux des espaces laissés par la défense ostendaise. Dix minutes après le retour des vestiaires, un bon débordement de Joris Kayembe trouve Ken Nkuba. Le produit de formation carolo reprend le ballon en un temps (54e, 1-1). L’ailier droit concrétise un match intéressant.

Knezevic évite la rouge

Ce qui aurait dû lancer Charleroi vers une victoire à domicile - devant un public toujours épars-, n’a pas porté ses fruits. Sur une approximation de timing de Loïc Bessilé, Ostende se lance dans un contre assassin. La passe en profondeur d’Atanga trouve Bätzner, lequel frappe hors d’atteinte de Koffi (66e, 1-2).

Les montées de Benbouali, Heymans, Tchatchoua et Mbenza ne changent rien. Malgré une frappe de Bessilé (73e), proche de rattraper sa bévue du deuxième but ostendais, les Carolos sont battus. D'autant plus qu'ils concèdent un but dans les arrêts de jeu via une contre-attaque concrétisée par N'Dicka. Quelques secondes auparavant, Stefan Knezevic aurait pu hériter d'un carton rouge. Auteur d'un coup sur une contre-attaque ostendaise, il échappe à la patrouille.

La patience des supporters carolos est entamée. Frustrés par les résultats (3 sur 9, victoire contre Eupen, défaites contre l’Union et Ostende), les supporters zébrés ont sifflé leurs propres joueurs. Une victoire à Seraing ramènerait du calme au Boulevard Zoé Drion.

© Tous droits réservés

Articles recommandés pour vous