Prix soldé plus élevé que le prix de référence: fraude ou pratique légale?

Prix soldé plus élevé que le prix de référence: fraude ou pratique légale?
06 janv. 2017 à 15:03 - mise à jour 06 janv. 2017 à 15:03Temps de lecture1 min
Par Guillaume Guilbert

Les témoignages se succèdent sur les réseaux sociaux : des internautes s'étonnent de voir que le prix soldé d'un article est semblable, voire plus élevé que le prix avant les soldes. Certains parlent d'arnaque aux soldes, le Syndicat des Indépendants et des PME tempère et rappelle les règles en la matière.

"Franchement dégoûtée, j'ai payé plus cher le jean chez Zara. On se fait toujours avoir pendant les soldes !". Des témoignages comme celui de cette jeune fille, on en trouve beaucoup sur les réseaux sociaux en cette période de soldes.

Souvent, ce genre de commentaire est accompagné d'une photo (voir ci-dessous) sur laquelle on peut voir l'étiquette du prix soldé qui recouvre l'étiquette d'origine. Celle-ci affiche un prix moins élevé ou similaire au prix soldé. Des grandes chaîne de prêt-à-porter comme Zara ou Mango sont notamment visées.

Loading...
Loading...
Loading...

Une pratique "tout à fait légale"

Face à ces accusations de fraude, le Syndicat des Indépendants et des PME a tenu à réagir via un communiqué de presse afin de rappeler les règles en la matière. Il rappelle qu'auparavant, la réduction devait être faite par rapport au prix le plus bas du mois précédent la période des soldes. 

"Désormais, cette période de référence a été élargie et c'est le commerçant qui la fixe lui-même, rappelle le SDI. Il est donc possible que le prix soldé soit supérieur à un prix promotionnel pratiqué dans la période précédant les soldes".

Le syndicat souligne que cette pratique est "tout à fait légale", même si elle peut paraître injuste pour certains acheteurs. "La loi est beaucoup plus souple pour le commerçant depuis septembre 2015, avec la Cour de justice européenne qui a statué et décidé que le commerçant peut indiquer le prix de vente qu'il veut, avant le tarif soldé", rappelle le SDI.

Le commerçant doit répondre à une seule obligation : il doit détenir la marchandise depuis trente jours avant de la solder. Le SDI rappelle que le SPF économie effectue des contrôles et que "les irrégularités constatées chaque année sont marginales". "Pour qu'une fraude soit établie, il faut qu'une intention de tromper le client soit constatée sur de nombreux produits au sein d'un même magasin, ce qui n'arrive pratiquement jamais".