Prise d'otages dans le sud de la France: "Le preneur d'otage a été abattu"

Prise d'otages dans le sud de la France: "Le preneur d'otage a été abattu"
23 mars 2018 à 12:06 - mise à jour 23 mars 2018 à 15:07Temps de lecture2 min
Par Céline Biourge

Le ministre français de l'Intérieur a annoncé la nouvelle peu avant 15h sur Twitter : "Le preneur d'otage a été abattu. Je m’exprimerai dans quelques instants depuis Trèbes"

Loading...

Gérard Collomb a expliqué lors de cette conférence de presse que "l'assaillant" avait d'abord braqué une voiture, tuant son chauffeur et blessant son passager, avant de croiser une patrouille de CRS qu'il a tenté d'écraser avant de tirer en leur direction. L'homme est ensuite rentré dans le supermarché à Trèbes où il a directement tiré sur les personnes présentes, faisant deux morts. 

La gendarmerie qui est intervenue rapidement a réussi à faire évacuer presque la totalité des personnes restantes. Son lieutenant colonel s'est alors "volontairement substitué à l'otage que le terroriste tenait pour se protéger. Le lieutenant colonel avait laissé son téléphone ouvert sur la table et donc ils ont pu entendre un moment donné ce qu'il s'était passé. Et c'est lorsque l'on a entendu les coups de feu que le GIGN (Groupe d'intervention de la Gendarmerie nationale, ndlr) est intervenu".

"Un acte d'héroïsme"

Le ministre français de l'Intérieur a d'ailleurs "salué le courage du lieutenant-colonel qui est gravement blessé". C'est "un acte d'héroïsme comme en sont coutumiers les gendarmes, les policiers, qui s'engagent au service de la nation pour protéger nos concitoyens".

Un dealer connu de la police  

L'assaillant qui venait de Carcassonne "était connu pour deal de stupéfiants", a ajouté Gérard Collomb et rien ne laissait présager qu'il allait se radicaliser.

"Il a agi seul", a-t-il précisé. "Nous en saurons plus au fur et à mesure de l'enquête".

Déclaration de Gérard Collomb sur la prise d'otage de Trèbes (ATTENTION son faible)

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement


En savoir plus ►►► Braquage de voiture, attaque au couteau et prise d'otages dans l'Aude: ce que l'on sait


"Un acte terroriste"

En début d'après-midi, le Premier ministre français avait confirmé qu'une prise d'otages était en cours ce vendredi dans un supermarché de Trèbes (près de Carcassonne), dans l'Aude. 

Édouard Philippe avait évoqué une "situation sérieuse" : "Une situation est en train de se produire près de Carcassonne. Un homme est retranché dans un supermarché avec des otages. C'est une situation sérieuse", a déclaré le chef du gouvernement en déplacement à Mulhouse (est). Il est ensuite rentré à Paris afin de suivre la situation.

Le Premier ministre français avait également parlé au conditionnel d'un acte terroriste : "Toutes les informations dont nous disposons laissent à penser qu'il s'agirait d'un acte terroriste"

Prise d'otage de Trèbes: déclaration d'Edouard Philippe

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Prise d'otage Trèbes: Edouard Philippe se dit "prêt à partir"

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement