Prévisions météo hivernales: des feux de paille et de la fumée pour protéger les vignes du froid

La fumée dégagée par des feux de paille allumés en bordure du domaine enveloppe la vigne d'un nuage protecteur.
02 mai 2019 à 14:00 - mise à jour 02 mai 2019 à 14:00Temps de lecture2 min
Par Hugues Van Peel

C’est un week-end bien morose que nous annonce l’IRM : une poche d’air froid d’origine polaire va traverser la Belgique samedi, provoquant une certaine instabilité. Averses intenses, orages, grésil et neige ne sont pas à exclure. Quant au mercure, il va baisser et les températures minimales seront parfois proches de zéro degré.

Ces conditions météo inquiètent certains viticulteurs, en Brabant wallon notamment. Un froid trop piquant pourrait causer de sérieux dégâts dans les vignes.

« Cela dépend du stade de la vigne évidemment, explique Bertrand Hautier, l’un des responsables du Domaine familial du Chapitre à Baulers, près de Nivelles. Ici, on a déjà quatre ou cinq feuilles sur les rameaux, on est déjà bien avancé, donc c’est assez sensible au froid. Et à partir de zéro degré, ça devient très très sensible. Pour les pieds les moins avancés, les bourgeons ne sont pas encore sortis, là ça peut aller jusqu’à -3 ou -4° sans problème. »

Bertrand et Guillaume Hautier sont aux petits soins pour le vignoble qu'ils gèrent avec leurs parents depuis quelques années.
Bertrand et Guillaume Hautier sont aux petits soins pour le vignoble qu'ils gèrent avec leurs parents depuis quelques années. Hugues Van Peel - RTBF

Pour l’instant, l’IRM n’annonce pas de températures négatives à Baulers, mais Bertrand Hautier n’est pas totalement rassuré, surtout pour la nuit de dimanche à lundi. « La station annonce 2 ou 3° pendant la nuit, mais comme ici on n’est un peu écarté de la station et qu’on est dans un fond, l’air froid descend plus et donc on pourrait très bien arriver à du zéro, -1 ou -2 au fond des vignes. Donc si nécessaire, on prendra des mesures de protection. »

Un nuage de fumée protecteur

Ces mesures, ce sont essentiellement des feux de paille qui seront allumés en bordure du domaine. Ce n’est pas la chaleur qui protégera les vignes, mais la fumée. « On fait de la fumée pour éviter le choc thermique avec le soleil du matin qui viendrait réchauffer trop vite la vigne un peu gelée, pour la laisser se réchauffer petit à petit. Généralement, quand il fait froid, il y a peu de vent. La paille qui se consume lentement fait beaucoup de fumée et cette fumée enveloppe la vigne comme un nuage de protection localisé. »

Au Domaine du Chapitre, la famille Hautier a expérimenté la technique des feux il y a quelques semaines, avec succès. « En général, on fait le point la veille, pour voir si on se réveille ou pas durant la nuit, poursuit Guillaume, le frère de Bertrand. Si on pense qu’il y a un risque, on se réveille et on va surveiller. Et si on voit que ça descend vraiment trop bas, on allume les feux à la dernière minute, juste avant le lever du soleil ».

Bien sûr, le feu se manie avec prudence. « Nous devons évidemment faire attention pour notre santé et pour ne pas gêner le voisinage ou brûler la vigne ». La dernière fois, il avait aussi fallu expliquer aux pompiers, alertés du dégagement de fumée, qu’il n’y avait pas de risque.

Un procédé utilisé dans les vignes françaises.

Archives : Journal télévisé du 15/04/2019

Du feu bouté à de la paille mouillée pour protéger les vignes

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Articles recommandés pour vous