Jupiler Pro League

Preudhomme: "Bruges a cette culture de la gagne"

Preudhomme: "Bruges à cette culture de la gagne"
07 avr. 2019 à 15:57 - mise à jour 07 avr. 2019 à 15:57Temps de lecture2 min
Par julien Haid

Après une victoire efficace à l’extérieur (1-2) face à Gand, le Standard a créé un petit écart avec ses poursuivants directs. Michel Preudhomme en est bien conscient mais il reste prudent : " Cette victoire nous permet de mettre La Gantoise à neuf points. Il y a deux autres équipes qui se rencontrent dimanche et elles ne vont pas gagner toutes les deux donc ça veut dire qu’on peut encore augmenter notre avance sur une des deux si on fait un bon résultat face à Bruges. Par contre, si on ne fait pas un bon résultat en terre brugeoise, l’Antwerp ou Anderlecht pourrait se rapprocher de nous. " MPH poursuit : " En tout cas, on s’est créé un petit crédit par rapport à ces équipes donc ça, c’est positif… "

Les liégeois se rendront, lundi, au Stade Jan Breydel, en confiance. Néanmoins, Michel Preudhomme connaît parfaitement les qualités brugeoises. " On connaît la qualité de Bruges et en plus ils mettent une pression d’emblée à domicile donc il faut être prêt dès le début. Si on n’est pas prêt dès le début, on s’expose à de gros problèmes. "

Bruges à cette expérience, à cette culture de la gagne, depuis plusieurs années. Et, en plus, ils font ça de manière tout à fait naturelle, donc je crois que c’est l’équipe la plus expérimentée et la plus mature, à l’heure actuelle. " poursuit le coach liégeois.

Même si Preudhomme connaît très bien l’équipe brugeoise, il sait que les rouches ont une carte à jouer ! " Il est certain qu’on va faire tout ce qu’on peut pour essayer de gagner et pour tenter de ramener le meilleur résultat de Bruges mais je ne sais où cela va nous mener. "

"Il ne faut pas mettre la charrue avant les bœufs"

Le coach du Standard ne veut qu’une seule chose dans ces play-offs 1 : améliorer les statistiques de l’équipe. " Nous, on essaye d’améliorer nos statistiques comme je vais le répéter à chaque fois. Je pense qu’il ne faut pas mettre la charrue avant les bœufs, on essaye d’évoluer à notre rythme pour un jour devenir un produit fini. Tout doit se construire ! "

MPH reste lucide face à la difficulté des play-offs 1. " Je crois que les play-offs sont une autre compétition parce que c’est décisif et les points valent vraiment ce qu’ils valent donc c’est très important. Quand on gagne face à un adversaire direct, on lui met trois points dans la vue ce qui n’est pas exactement le cas dans la compétition régulière mais on en est conscient. On le sait, les play-offs sont une montagne russe d’émotions. "

L’équipe liégeoise et son coach savent qu’il faudra être concentré pour l’emporter face à Bruges. " On ne sait jamais comment l’adversaire se prépare. Il faut être concentré et ne rien lui donner. Ce que je veux dire c’est qu’on peut perdre mais on ne peut pas donner une victoire à l’équipe adverse. "

Bruges et le Standard restent sur deux victoires, leurs chances de l’emporter sont donc à 50/50. Néanmoins, l’équipe gagnante pourrait creuser l’écart avec son concurrent direct. Cette rencontre entre deux équipes du Top 3 qui veulent la gagne s’annonce donc très captivante en bord de mer.

Articles recommandés pour vous