Pour l'IRM, les risques de délestage cet hiver sont limités

ARCHIVES-INTEMPERIES-NEIGE-GOUVERNEMENT-SYNDICATS
31 oct. 2014 à 17:00 - mise à jour 01 nov. 2014 à 11:16Temps de lecture1 min
Par Barbara Schaal

D'habitude, l'IRM ne réalise pas de prévisions sur le long terme, considérées comme trop peu fiables. Mais cette fois à la demande d'Elia, le gestionnaire du réseau de transport d'électricité, et vu les circonstances, l'IRM a fait une exception. 'Il y a 60% de chances pour que les températures de l'hiver à venir soient proches de la normale. Il y a une chance sur cinq qu'il soit plus chaud et une chance sur cinq qu'il soit plus froid. Les tendances sont donc à un hiver relativement normal et pas froid', détaille Marc Vandiepenbeeck, climatologue à l'IRM.

Pas d'hiver rigoureux en vue

Mais attention, pour autant on ne parle pas d'hiver doux. Il pourrait même être plus rigoureux que l'an passé. "De toute façon même pendant un hiver normal on peut même avoir un petit coup de froid, confirme Marc Vandiepenbeeck. Pour le moment il y a une anomalie de la température de l'eau de mer au large de l'Atlantique, qui serait plus froide que la normale. Cela va freiner les tempêtes. Mais cela pourrait aussi entrainer le développement de cellules anticycloniques. Ce qui pourrait donner quelques jours plus froids, mais pas de façon prolongée"

En conclusion, des coupures d’électricité sporadiques ne sont donc pas à exclure. Mais le risque d'un blackout généralisé semble lui, bel et bien écarté.

Barbara Schaal

Sur le même sujet

Délestages: les hôpitaux belges sont préparés à ces situations

Regions

Electricité: le plan de délestage touchera aussi les services d'urgence

Belgique

Articles recommandés pour vous