Poulbots

poulbots
27 déc. 2014 à 15:30Temps de lecture2 min
Par Jacques Schraûwen

Francisque Poulbot était un dessinateur et un illustrateur de Montmartre, au début du vingtième siècle. Ses dessins se centraient souvent autour des enfants des rues, les loupiots chers à Bruant, les titis typiquement parisiens, les gavroches nés de Hugo. Et la force d’évocation de son graphisme a transformé son patronyme en un nom commun. Un mot dans lequel peuvent encore, sans doute, se reconnaître tous les gamins marginalisés par l’existence.

poulbots
poulbots prugne

Cela dit, cet album de bd n’est en rien une biographie de cet immense dessinateur qui a marqué l’histoire de l’illustration dès 1900, et s’est éteint juste après la deuxième guerre mondiale. Bien sûr, Patrick Prugne, ici, s’enfouit dans l’œuvre de Poulbot. Mais il le fait en l’utilisant, en le mettant en scène comme personnage secondaire d’une histoire dans laquelle se mêlent humanité et tendresse, sombre restitution d’une époque et lumineuses éternités de l’enfance, de ses possibles et de ses rêves. C’est à une véritable aventure qu’il nous convie, une aventure qui aurait pu, en d’autres temps, être éditée dans la mythique collection " Signe de Piste ", être illustrée par l’exceptionnel Joubert.

poulbots
poulbots prugne

C’est, en effet, une histoire simple, celle de quelques gamins dans les tristes quartiers de Paris, avec un promoteur véreux, un fils de bourgeois qui se libère des contraintes de sa caste, des enfants qui forment une bande digne de celle des Ayacks, Une bande qui, pour aider la famille de l’un des siens à ne pas être expulsée, va élaborer un mauvais coup qui, bien entendu, ne va pas suivre les plans préparés. Et toutes ces péripéties, agencées avec un brio de narration parfait, se vivent dans un Montmartre qui vibre et vit, sous l’œil goguenard de Poulbot, un illustrateur qui avait rêvé d’être un grand peintre. C’est l’enfance qui est le seul moteur de cet album, une enfance, certes, qui ne ressemble plus vraiment à celle d’aujourd’hui, mais qui participe des mêmes révoltes, des mêmes interdits, des mêmes nécessités de passage un jour ou l’autre à l’âge adulte.

Patrick Prugne est un dessinateur dont le pinceau se sent à l’aise dans tous les univers qu’il aborde.

Ici, dans un style semi réaliste, il parvient, avec un sens de la couleur et du mouvement, du portait et du paysage, à rendre un hommage superbe à Poulbot, sans jamais pour autant " recopier " ses dessins. Il se les approprie, il les transfigure, en quelque sorte, et son talent est aussi celui d’universaliser une histoire qui aurait pu être terriblement datée. D’une histoire linéaire qui se termine à l’aube de la grande guerre, Patrick Prugne parvient, sans aucun faux-pas, ni au niveau du scénario, ni au niveau du dessin, à construire une fable attendrissante, passionnante, lumineuse de bout en bout.

Complété par un dossier graphique qui s’attarde à la fois sur les croquis de Prugne et sur les dessins originaux de Poulbot, ce livre est à mettre entre toutes les mains. Patrick Prugne est un auteur discret. Mais il est un des artistes les plus talentueux du neuvième art ! Ne passez pas à côté de ses " Poulbots " : il s’agit là d’un bien agréable voyage à faire, du bout des yeux, du bout de l’intelligence et de l’humanisme…

 

 

Jacques Schraûwen

Poulbots (auteur : Patrick Prugne – éditeur : éditions Margot)

 

 

Articles recommandés pour vous