Regions Liège

Postes médicaux de garde "gelés" par le fédéral: l'inquiétude grandit à Liège

Le fédéral a décidé de geler les budgets destinés au financement des nouveaux projets de postes de garde.
29 oct. 2015 à 08:40Temps de lecture1 min
Par Martial Giot

Ces inquiétudes sont en effet liées à la décision du gouvernement fédéral de geler les budgets destinés au financement des nouveaux projets de postes de garde de médecins généralistes.

Des inquiétudes et des incertitudes dans le milieu médical, que relayent Écolo et le PTB. Tous pointent l'intérêt des postes de garde pour les patients, comme pour les médecins: meilleure qualité des soins, augmentation de l'attractivité de la profession de médecin généraliste, désengorgement des services d'urgence, sécurisation des médecins de garde...

Face à la levée de bouclier, la ministre de la Santé a, en partie, revu sa position, annonçant qu'une partie du budget serait octroyé à des projets déjà avalisés par l'INAMI.

Mais des inquiétudes demeurent concernant la concrétisation de plusieurs projets de poste de garde médicale en province de Liège. Il s'agit des postes prévus en Hesbaye liégeoise, à Seraing, à Tinlot, d'un poste qui, dans la zone Sud-Sud-Est, rassemblerait les postes d'Aywaille et de Fléron, l'intégration de la garde organisée à Lantin par le cercle des médecins de Ans au poste existant de la Basse-Meuse et également la création d'un poste de garde de week-end en communauté germanophone.

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous