Belgique

Police des aéroports : diminution de personnel à Ostende et Liège, des actions prévues à partir du 26 août

Liège airport

Tension au sein de la police des aéroports après la décision prise par la direction de réduire certaines prestations du personnel.

Plusieurs aéroports seraient concernés par ces mesures selon les informations diffusées par le syndicat CGSP-Police. Deux seulement précise le communiqué transmis par la direction de la police fédérale : Ostende et Bierset.

Pour Eddy Quaino (CGSP), les mesures prises unilatéralement par la direction de la police fédérale sont inacceptables : " Cette note est arrivée jeudi 11 août avec mise à exécution dès le lendemain. Pour nous, limiter les affectations de personnel lors de certains services ou missions dans les aéroports à quelques semaines du procès des attentats de Bruxelles est choquant. Tout cela alors qu’on sait qu’il y a déjà un déficit de personnel connu depuis des mois dans ce département de la police fédérale ".

Alors qu'un premier signal semblait indiquer qu'une réunion de concertation allait se tenir à la demande du personnel, le refus de suspendre les mesures prises dans l'attente de cette réunion a entraîné le dépôt d'un préavis de grève couvrant des actions à partir du vendredi 26 août dans l'ensemble des aéroports du pays. 

Liège Airport
Liège Airport RTBF

Limiter les affectations de policiers sur la nuit et le week-end

Pratiquement, les unités présentes dans les aéroports concernés par les mesures devront limiter les affectations de personnel dans certaines circonstances. En particulier la nuit et le week-end. Pour Eddy Quaino, les interventions sur un site aéroportuaire concernent tous les types d’activités qui s’y déroulent : "le trafic passager mais également le fret et toutes les activités de manutention. Les policiers travaillent aussi en collaboration avec les douanes dans certains domaines de suivi. Il suffit parfois d’un incident ou d’une situation critique sur un point pour que toutes les autres missions soient impactées".

Pas d’impact sur la sécurité pour la direction de la police

Du coté de la police fédérale, on précise que seuls deux aéroports font l’objet d’une réduction de prestations, celui d’Ostende et de Bierset. Rien de prévu en revanche à Charleroi ni à Zaventem. Et qu’il s’agit bien d’une mesure motivée par des raisons budgétaires : " la Police Aéronautique a dû prendre certaines mesures pour limiter les heures de nuit et de week-end sur deux sites".

A Ostende, il y aura un membre du personnel en moins durant les nuits tandis qu’à Bierset, il y en aura deux en moins à concurrence de 2 nuits par semaine. Durant certaines prestations de week-end, il y aura également deux membres du personnel en moins à Bierset précise le communiqué transmis.

" Ces mesures ont été prises à la suite d’une analyse opérationnelle tenant compte des nécessités pour garantir que les missions affectées à la Police Aéronautique soient toujours pleinement assumées " précise la direction de la police qui affirme que les activités et les moments choisis garantissent que ces mesures n’auront aucun impact pour les passagers et la sécurité.

Sur le même sujet

Le conseil des ministres approuve les investissements dans la police fédérale

Politique

Une organisation criminelle active dans le trafic de cocaïne démantelée à l’aéroport de Bierset

Justice

Articles recommandés pour vous