Histoire des contes

Pocahontas ou les drames de la colonisation

L'Histoire surprenante des contes de fées

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

27 déc. 2021 à 08:00Temps de lecture3 min
Par Christian Rousseau

Qui étaient vraiment Pocahontas et John Smith ? Deux continents, deux cultures, une rencontre, une guerre et une amérindienne amoureuse qui sauve la vie d’un colon anglais…

Cette légende indienne a traversé les siècles et inspiré bon nombre d’écrivains, de cinéastes. Elle est devenue un des mythes fondateurs de la culture américaine avant de devenir le dessin animé bien connu des studios Disney. Pourtant derrière la légende, se cache une toute autre vérité, celle d’une femme au destin tragique, tiraillée entre deux peuples qui se sont déchirés.

L’histoire

Il était une fois, sur les rivages inexplorés de l’ancienne Virginie, une jeune indienne qui s’appelait Pocahontas. Elle était la fille aînée du grand chef Powhatan et était donc promise à de grands desseins. Mais la belle Pocahontas aspirait à une toute autre vie… Aussi libre que le vent et fougueuse que la rivière, devait-elle se laisser emporter par la sagesse d’une vie toute tracée, ou lutter contre le courant en quête d’un plus grand destin ?

De l’autre côté de l’océan, le capitaine John Smith larguait les amarres de son navire, et quittait les côtes anglaises pour aller explorer le nouveau monde, promesse de nouveaux territoires et de richesses.

Notre histoire commence en 1607, quand le bateau de John Smith atteignit le rivage de l’ancienne colonie Jamestown, après des semaines d’une traversée difficile…

A peine le navire eut-il accosté que John Smith fut envoyé en éclaireur. Il s’enfonça dans la forêt, à la recherche de possibles autochtones et impatient de découvrir ce nouveau continent. Pendant des heures, il savoura chaque foulée dans cette nature luxuriante et vierge de toute construction, sans se rendre compte… qu’il était suivi… 

Pocahontas avait aperçu les étranges formes blanches gonflées par le vent, qui étaient arrivées de l’océan. Elle avait vu les colons en sortir par d’étranges canoés ; puis, elle avait vu un beau jeune homme se diriger vers la forêt. Elle avait suivi sa progression jusqu’ aux chutes d’eau qui bordaient le territoire indien. Quelle étrange allure… il avait des cheveux couleur de maïs et il était coiffé d’un drôle de chapeau brillant. Trop curieuse, Pocahontas baissa sa garde et s’approcha… d’un peu trop près…

John Smith saisit son arme, mais il la baissa aussitôt car là, devant lui, dans la brume d’une cascade se tenait la plus belle personne qu’il lui ait été donné de voir : Pocahontas, droite et immobile, calme et fière, tellement belle avec ses cheveux noirs caressés par le vent. 

John s’approcha doucement, de peur d’effaroucher la jolie indienne. Il tendit la main en signe de paix. C’est ainsi que Pocahontas et John Smith firent connaissance et entrèrent dans la légende. 

 

La véritable histoire  

Pocahontas a vraiment existé et elle est un des personnages fondateurs de l’histoire et de la culture américaine. Sa vie est à l’origine de nombreuses légendes et adaptations littéraires et cinématographiques, mais qui sont souvent très romancées.

Pocahontas n’a que 12-13 ans lorsque John Smith débarque à Jamestown en Virginie. C’est donc une enfant que rencontre John Smith… Il est donc très peu probable qu’il y ait eu une histoire d’amour entre eux… Plus tard, John Smith a bien été capturé par la tribu de Pocahontas.

Il a prétendu que l’indienne l’aurait sauvé au moment de son exécution, mais on pense que c’est John Smith lui-même qui aurait romancé cet épisode dans ses mémoires pour accroître sa propre légende. Ensuite, ce sera au tour de Pocahontas d’être retenue en otage chez les colons.

Elle sera contrainte de s’habiller comme une européenne et d’apprendre l’anglais. Finalement, c’est elle qui fera le choix de rester vivre avec les Anglais. Et, elle en épousera un : John Rolfe… John la ramènera en angleterre avec lui mais elle se fera pas au climat anglais et mourra, sans doute d’une pneumonie ou d’une tuberculose. Elle avait 22 ans.

Si l’on a critiqué Walt Disney pour avoir abordé trop légèrement les drames de la colonisation et romancé l’histoire de Pocahontas, on ne peut néanmoins nier que le film fait passer de beaux messages de respect et de tolérance : respect de la nature, respect des uns et des autres, respect de la différence. Dès lors, la vraie richesse n’est pas dans l’or que recherchent les colons, ou le maïs durement cultivé par les amérindiens, mais dans le mélange de deux peuples, de deux cultures et ce qu’ils peuvent donner de meilleur.

 

 

Sur le même sujet

La danse des chats : souvenir d'une époque où le chat est accusé de tous les torts

Histoire des contes

Tarzan : C'est le rêve du paradis perdu

Histoire des contes

Articles recommandés pour vous