Regions

Plusieurs écoles de la province de Liège en sursis, par manque d'élèves

Plusieurs écoles de la province de Liège en sursis, par manque d'élèves
10 sept. 2013 à 14:28Temps de lecture1 min
Par Caroline Adam

L'école communale de Goé risque de perdre sa section maternelle par manque d'élève, mais dans l'école, on veut encore y croire. "Malheureusement, il nous manque un enfant pour pouvoir maintenir cette section ouverte" explique Sabine Junker, institutrice. "C'est pour cela qu'on a envie de se battre jusqu'au bout, parce qu'on pense que c'est possible d'encore trouver un élève. Il faut qu'il soit inscrit pour le 15 septembre de cette année afin que tout se passe bien et que le classe soit maintenue toute l'année".

Il ne manque qu'un élève alors que l'école a dû refuser des inscriptions. La faute à un règlement. Ilonka Degros, directrice: "Nous avons eu de grosses difficultés l'année passée avec la mauvaise nouvelle concernant le transport scolaire qui ne pouvait plus assurer le transport des enfants si le bus TEC passait par l'école. Mais comment voulez-vous qu'un enfant de deux ans et demi puisse prendre le bus tout seul pour venir à l'école? A cause de cela, on a dû refuser des inscriptions, malheureusement. Ici, une employée de l'administration communale a enfin trouvé une solution que l'on va pouvoir mettre en pratique à partir du 1er octobre. Mais malheureusement, les enfants qui nous avaient contactés sont déjà inscrits dans d'autres écoles". Et cette solution, c'est une adaptation des horaires de l'école afin de récupérer un transport scolaire.

A Stoumont, la situation est pire encore car c'est toute l'école de la communauté française, maternelle et primaire, qui risque de devoir fermer ses portes au 1er octobre car là aussi, il manque un élève en maternelle, avec pour conséquence que le nombre minimum d'élèves pour l'ensemble de l'école est aussi en déficit d'une unité.

Et puis à Fraiture, l'école maternelle est aussi menacée. Il manque là aussi un élève. Et dans les trois cas il y a urgence car pour maintenir l'école ou la section, il faut que ce nouvel élève soit présent 8 demi journées avant le 30 septembre.

 

O. Thunus

Sur le même sujet

Fraiture: la classe maternelle est sauvée

Regions

Articles recommandés pour vous