Culture Club

Plus que des films, les Minions sont devenus un phénomène sur Internet

Vous n’avez pas pu rater la sortie de l’été : le cinquième film de la franchise "Moi, moche et méchant" vient de débarquer au cinéma. Dire des Minions qu’ils sont devenus un véritable phénomène n’est pas grossir le trait. On vous explique.

Les Minions, ça a commencé par un film, intitulé "Moi, moche et méchant" dans lequel une bande de "minions" (mot venu de l’anglais et signifiant serviteur) aident le personnage principal répondant au nom de Gru à remplir différentes tâches.

Le premier volet, sorti en 2010, a été un carton au box-office. Rapidement suivi d’un second volet sorti en 2013 et d’un troisième en 2017, les réalisateurs n’en sont bien sûr pas restés là. Il fallait tirer sur la corde et sortir un film dérivé de cette première histoire. C’est ainsi que les petites créatures jaunes qui servaient de larbins à Gru ont eu droit à leurs propres films. Le premier préquel de "Moi, Moche et Méchant" est ainsi sorti en 2015, et le second vient tout juste d’arriver dans les salles obscures du monde entier.

Du marketing à l’Internet de nos mômans

Mais voilà, le phénomène "Minions" ne s’est certainement pas arrêté aux seules salles de cinéma. Comme tout succès du box-office, les petits personnages jaunes ont d’abord fait l’objet d’énormément de merchandising : cartes postales, fardes, tasses, ballons, articles de papeterie,… Tout y est passé ou presque.

Et puis, ils ont gagné les Internet. L’internet des ados, et puis celui des mères de famille. Comment, quoi, nos mères sont sur Internet ? Bon, peut-être pas forcément la vôtre, mais oui, sachez qu’un certain nombre de mères sont très actives sur la toile et notamment dans la conception de mèmes un peu ridicules. Mais si, vous voyez, les mèmes sont ces images reprises et déclinées à l’infini sur internet, et qui se basent souvent sur des éléments visuels issus de la culture populaire (un extrait de film, de série, … ou des minions, par exemple).

Pourquoi les minions ont-ils été pris pour cible ?

Par leur très grand nombre, les minions ont l’avantage d’offrir toute une panoplie de situations de vie qui peuvent ensuite être récupérées dans des créations sur Internet. C’est ainsi qu’on a vu fleurir des publications sur Facebook (notamment) dans lesquelles les Minions symbolisaient des concepts comme l’amitié, la famille, les souvenirs, les rires.

Capture d’écran Google de la recherche "mème minions"
Capture d’écran Google de la recherche "mème minions" © Tous droits réservés

Mais bien sûr, ça ne s’est pas arrêté là. Les mères ont créé un très grand nombre de mèmes qu’elles jugeaient assez drôles pour être publiés sur Facebook. Tapez dans Google les mots "mème minions" et vous vous rendrez compte de l’importance du phénomène.

Le mème qu’on a choisi pour illustrer le phénomène n’est peut-être pas vraiment sorti du clavier d’une mère. A vrai dire, on espère que ça ne soit pas le cas. Mais il a le mérite de montrer que les principales utilisatrices de mèmes conçus à partir de "minions" sont bien nos daronnes. Est-ce une bonne chose ? On vous laisse seule juge.

 

© Tous droits réservés

Sur le même sujet

Transformer les enfants en Minions, la nouvelle tendance TikTok qui fait le buzz

Réseaux sociaux

Découvrez l’histoire du doigt d’honneur

Le 8/9

Articles recommandés pour vous