Plus de contacts, moins de prévention, et moins d'immunité: la grippe va-t-elle faire son retour en force cet hiver?

18 sept. 2021 à 16:48 - mise à jour 19 sept. 2021 à 07:48Temps de lecture3 min
Par Anthony Roberfroid

Une épidémie de grippe saisonnière plus importante que les années précédentes pourrait-elle venir s’ajouter à la pandémie de coronavirus cet hiver ? C’est une possibilité bien réelle que plusieurs études tendent à confirmer. La faute à notre immunité en berne face au virus influenza qui semblait avoir disparu l’année dernière.

Avec la réduction de nos contacts sociaux, la mise en place des gestes barrières et des masques, le virus de la grippe a très peu circulé en Europe durant l’hiver. Pour preuve, alors qu’en moyenne la grippe fait entre 15.000 et 70.000 morts chaque année en Europe, aucun mort n’a été signalé pour la saison grippale 2020-2021. Et aucune hospitalisation n’a non plus été signalée sur l’ensemble du territoire européen.


►►► À lire aussi : Coronavirus : fièvre, globules blancs, une étude dévoile les différences entre grippe et Covid


Des milliers de morts évités mais derrière cette bonne nouvelle le revers de la médaille cache des prévisions pessimistes.

La faible diffusion du virus au sein de la population a empêché le déploiement d’une immunité de fond et avec le relâchement des mesures et l’augmentation de nos contacts sociaux, l’hiver pourrait être un terreau fertile pour une circulation importante du virus. C’est notamment ce que démontrent plusieurs études américaines qui estiment que le nombre de cas de grippe devrait augmenter lors de la prochaine saison grippale.

Néanmoins, maintenir certains réflexes comme les gestes barrières, le télétravail ou encore la vaccination pourrait permettre de limiter la transmission de la grippe, selon les scientifiques.

La vaccination pourrait limiter la casse

Concernant les vaccins, la Belgique a préparé un arsenal vaccinal d’une ampleur jamais vue auparavant sur notre territoire. 3,78 millions de doses de vaccin contre la grippe ont été commandées cette année, soit 800.000 doses supplémentaires par rapport à l’année dernière.

Et nouveauté cette année, le vaccin ne sera plus délivré sous prescription. Il ne sera donc pas nécessaire de se rendre chez son médecin pour pouvoir aller chercher sa dose en pharmacie. Les personnes désirant se faire vacciner pourront retirer directement leur dose en officine avant de se rendre chez leur médecin pour l’injection.

Du côté du cabinet du ministre de la Santé Frank Vandenbrouck, on nous confirme qu’il n’y aura pas de priorisation vu le stock important de vaccins que notre pays s’est procuré. Pour rappel, au début de la crise du coronavirus, les personnes à risques étaient prioritaires.


►►► À lire aussi : Vers une troisième dose de vaccin anti-Covid en même temps que le vaccin contre la grippe


On estime aussi que la demande sera plus grande cette année suite à la pandémie de coronavirus. Certains citoyens préférant notamment se faire vacciner pour éviter d’attraper la grippe et donc ne pas devoir se faire tester contre le Covid-19 qui présente des symptômes similaires. Le nombre important de décès dans notre pays dus au coronavirus a également sensibilisé certains citoyens, notamment les plus de 65 ans et les personnes avec des comorbidités, face au danger de la grippe.

Pourtant, la question de l’efficacité du vaccin se pose. En effet, très peu de souches différentes du virus ont pu être séquencées cette saison pour la composition des vaccins, ce qui pourrait réduire son efficacité.

Enfin, la gravité de la situation sanitaire liée au coronavirus et les mesures mises en place par le gouvernement pourraient aussi avoir un impact. Si nos contacts sociaux étaient réduits et que les gestes barrières restent imposés, la circulation des deux virus pourrait être réduite et la grippe saisonnière pourrait ne pas avoir sa place lors de cet hiver.

Mais si cette hypothèse se confirme, le problème ne sera que déplacé à la saison prochaine.

Sur le même sujet

Pas d'épidémie de grippe pour le moment en Belgique mais 1 symptomatique sur 2 est positif au Covid-19

Les cas de grippe en augmentation en Belgique mais pas encore d’épidémie

Articles recommandés pour vous