RTBFPasser au contenu
Rechercher

Belgique

Plus chers, les titres services sont-ils en danger?

Plus chers, les titres services sont-ils en danger?
11 déc. 2013 à 07:59Temps de lecture1 min
Par Wahoub Fayoumi

Les titres services ont vu le jour en novembre 2003. Depuis lors, le nombre de travailleurs bénéficiant de ce système n'a fait qu'augmenter tout comme le nombre d'utilisateurs: 160 000 personnes bénéficient aujourd'hui des avantages sociaux auxquels leur donne droit le système des titres services. Ils prestent des services chez près de 900 000 clients. Une évolution très positive, saluée par Federgon. "C'est un succès, du jamais-vu je dirais comme mesure pour l'emploi", se réjouit Herwig Muyldermans, directeur général de la fédération.

Jamais une mesure pour l'emploi n'a donc aussi bien fonctionné. Oui, mais Federgon s'inquiète. Ces dernières années le prix du titre service a augmenté. "Dans la mesure où on augmenterait encore le prix des titres, c'est clair qu'il y a le grand risque que les clients retournent vers le travail en noir avec leur aide-ménagère", explique Herwig Muyldermans.

Un client sur trois risquerait carrément de se tourner vers le travail au noir, selon des chiffres publiés par le journal économique De Tijd. La ministre de l'Emploi, Monika De Conink, est, elle, moins pessimiste. Le prix du titre-service ne serait pas encore prohibitif. La preuve, nous dit-on au cabinet de la ministre : le nombre de clients continue à augmenter.

La ministre fédérale ne sera par ailleurs plus responsable du système des titres-services à partir de juillet prochain. Cette compétence va être transférée aux Régions. Federgon espère que ce transfert se fera dans une certaine continuité.

O. Leherte

 

 

Sur le même sujet

Titres services régionalisés: 44 000 Wallons s'interrogent

Belgique

Plus de 8 millions de titres services vendus chaque mois en Belgique

Economie