Monde

Plongée dans les archives des services secrets britanniques

RTBF
22 sept. 2010 à 14:26Temps de lecture1 min
Par Belga/RTBF

L'historien Keith Jeffrey, auteur du livre "MI6", a eu l'accès exclusif aux archives allant de la création du MI6 en 1909 aux débuts de la guerre froide en 1949.

Ses 800 pages décrivent un monde d'agents aventureux, capables de faire sauter des bateaux, d'infiltrer les pays européens sous occupation nazie, tout en trouvant le temps de siroter une coupe de champagne en compagnie de jolies femmes.

Un des espions du MI6 décrit dans le livre, Bill "Biffy" Dunderdale, amateur de pin-ups et de bolides, était un ami proche de l'auteur des James Bond Ian Fleming, qui a pu s'en inspirer pour créer 007.

Le livre confirme aussi pour la première fois que les écrivains Graham Greene, W. Somerset Maugham et Arthur Ransome ont fait partie des services secrets.

L'historien qualifie de "mythe" l'existence d'un soi-disant "permis de tuer" comme en possède au cinéma l'agent 007, assurant que les services secrets extérieurs ont été impliqués dans seulement deux assassinats en dehors de tout cadre légal.

Mais il met aussi en lumière des opérations extrêmement sensibles du MI6, dont les agents ont fait exploser 5 bateaux pour empêcher des réfugiés juifs de gagner la Palestine, alors sous mandat britannique.

Le MI6 a espionné ses propres alliés, y compris les Etats-Unis et les Français de la résistance menée par Charles de Gaulle.

L'ouvrage décrit aussi la carrière du traître Kim Philby, qui a pu grimper tous les échelons du MI6 avant que l'on découvre son rôle d'agent double au service de l'Union soviétique, et son appartenance au fameux réseau d'agents doubles de Cambridge.

L'ancien chef des services secrets britanniques Sir John Scarlett, à la retraite depuis l'an dernier, a qualifié la sortie du livre "de pas de géant (...) tel qu'on en a jamais vu et qu'on n'en verra jamais plus".


Belga