Sous couverture

Place à la poésie et à la chanson pour ce quatrième défi de Sous Couverture

Sous Couverture lance son quatrième défi d'écriture !
17 avr. 2020 à 17:00Temps de lecture2 min
Par Sous Couverture

Les semaines passent et se ressemblent un peu. Heureusement, vous êtes toujours aussi nombreux à participer aux défis que nous vous lançons depuis maintenant plusieurs semaines. Précédemment, nous vous proposions de nous raconter une histoire sur le thème du coronavirus, une autre à la manière d’un tweet et enfin un conte à base d’œufs, de lapins et de cloches.

Pour ce dernier challenge, nous avons eu beaucoup de mal à vous départager tant vos récits étaient plus originaux les uns que les autres. Après un appel à l’équipe et moult délibérations, c’est finalement Damienne Lecat qui a remporté notre quatrième défi. Bravo à elle et à tous les autres participant.e.s, évidemment !

Loading...

 

Mais comme on est plutôt sympa à Sous Couverture et qu’on adore mettre les belles plumes à l’honneur, voici quelques autres récits qui ont su nous séduire.

Notamment celui d’Anne-Catherine Deroux qui nous a beaucoup fait rire :

"Boucle d’or voulait un lapin. Pour qu’à Pâques, il lui fabrique des œufs en chocolat. Pas un lapin en peluche, non, un vrai lapin, du genre à frétiller du museau en grignotant sa carotte ou le fil du fer à repasser. Parce que c’est bien connu : les lapins en peluche ne pondent pas d’œufs!

"Mais les vrais lapins non plus, ma chérie", tentais-je d’argumenter.

Mais Blondinette était têtue. Et ses fossettes irrésistibles. A sa naissance, si elle avait été en chocolat, c’est elle que j’aurai croquée. Alors, la veille de Pâques, Pompon est arrivé. J’avais choisi un mâle. Deux précautions valant mieux qu’une. Et le lendemain matin…

"Viens voir, maman, j’avais raison ! Il y a plein d’œufs en chocolat !"

Ma fille n’est pas une menteuse. Le salon en était envahi ! Des tout petits, tout ronds… pas emballés. Aucun doute là-dessus : pendant la nuit, Pompon s’était lâché ! Mais pendant une seconde ou deux, j’avoue… j’y ai presque cru. C’est depuis lors que je crois aux cloches. J’en connais une intimement !"

 

Ou encore celui de Jeremy Bette :

"Un matin, Marie Pontoise convoqua les habitants du village : “Je souhaite organiser un concours du meilleur œuf en chocolat. Le gagnant remportera un sac d’or et le plaisir de voir son œuf distribué lors de Pâques”. À ces mots, Cochon, Poule et Lapin sautèrent de joie!

“Je suis le cuisinier le plus doué du village, je mérite de remporter l’or”, s’enorgueillit Cochon.
“Non, ce sera moi car je ponds les plus beaux œufs du monde”, se vanta Poule.
Ils se tournèrent vers Lapin qui répondit: “Je ne sais pas cuisiner, mais je vais tenter ma chance”.

Cochon et Poule discréditèrent Lapin et déguerpirent aussitôt. Mais, ils ignoraient que le secret de la cuisine réside dans un ingrédient qui ne dépend ni du mérite ni du talent. Quand vint le moment de vérité, Marie Pontoise proclama : “Lapin, de toute ma vie je n’avais dégusté si délicieux dessert chocolaté”.

Lapin songea alors à l’infinie douceur avec laquelle mamie Lapine préparait le goûter lorsqu’il n’était encore qu’un tout petit lapereau."

Quatrième défi confiné

Vous êtes plusieurs à nous avoir fait part de votre envie de poésie. Pour ce nouveau défi, nous vous invitons à écrire un poème ou une chanson : un texte en rimes en tout cas ! Sous Couverture corse un peu le challenge en vous imposant une poignée de mots liés à nos disparus de la semaine : Jacques De Decker, Luis Sepúlveda et le chanteur Christophe. Waterloo, Ouzbek, Baleine, Épiphanie, Bizarre et Bleus... Quatre de ces six mots devront figurer dans vos œuvres. 

Vous avez jusqu'au 22 avril, 19h pour nous soumettre votre histoire (maximum 700 signes, espaces compris). Évidemment, le fait d’avoir participé (voire gagné) un défi précédent ne vous empêche pas de vous lancer dans celui-ci. À vos plumes, prêt.e.s ? Partez !

Loading...

Articles recommandés pour vous