Regions Luxembourg

Piscine de Virton : rupture de contrat avec le gestionnaire Equalia

Le gestionnaire Equalia met fin au contrat avec la ville de Virton

Cela fait des mois que le climat n’était pas au beau fixe entre la ville de Virton et Equalia, le gestionnaire français de la piscine de Virton. Après des mois de discussions et aucune avancée, Equalia a remis son renom à la ville de Virton et à l’intercommunale Idélux. Fin du contrat d’ici un an.

Les relations étaient tendues depuis qu’Equalia demandait de revoir les modalités financières du contrat qui lie les deux parties.

En novembre dernier, Equalia dénonçait le manque de soutien de la ville alors que le chiffre d’affaires de la piscine avait diminué notamment en raison de la crise sanitaire.

Du côté de la ville, le premier échevin, Vincent Wauthoz rappelle, lui, qu’il était impossible juridiquement de revoir le contrat en raison de la loi sur les marchés publics. Pour l’échevin, même en régime normal, hors période covid, Equalia avait du mal à équilibrer ses comptes. " On comprend que cela ne pouvait plus durer des années. Cela nous paraît normal qu’ils mettent fin au contrat, on s’y attendait depuis un an ", explique Vincent Wauthoz qui ne voit pas de bouleversement. " Notre contrat pour la relance du marché est quasi prêt. "

La ville de Virton a désormais un an pour trouver un repreneur. Equalia pourrait même être candidat. Quoi qu’il arrive, la ville assure que le personnel sera maintenu. Le nouveau cahier des charges prévoit aussi la création d’un toboggan.

 

Articles recommandés pour vous