Icône représentant un article audio.

Matin Première

Peterbos : de la drogue jusque dans les cages d’escalier

Le Peterbos, un paradis articificiel

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Ils habitent le Peterbos. Depuis quelques mois, ils ont appris à vivre avec la police. Ils se font contrôler, parfois bousculer. D’autres, en revanche, sont contents de leur présence, rassurante, dans ce quartier isolé, enclavé. 

Après une enquête de longue haleine réalisée par les inspecteurs de la zone de police Bruxelles-Midi, un premier coup de filet est organisé au matin du 24 novembre dernier. Plusieurs zones de police participent avec le soutien des corps d’interventions de la police fédérale. Les perquisitions ont lieu à Anderlecht et dans cinq autres communes. De l’argent, du cannabis, de la cocaïne sont saisis. Trois semaines plus tard, une nouvelle opération, une réplique de la première, a lieu le 14 décembre. 17 personnes sont depuis en détention préventive en attente d’être jugées.

Le trafic de stupéfiants au Peterbos est important. Une structure organiserait le marché avec des guetteurs, des vendeurs, des fournisseurs et leurs responsables.

Des liens sont même évoqués par les enquêteurs, des Français venus des cités marseillaises ont été aperçus au Peterbos.


Cet épisode de la série de Podcast : "Le Peterbos, un paradis artificiel", vous emmène en bas des immeubles à la rencontre des vendeurs, dans la rue avec le bourgmestre et dans un commissariat pour comprendre comment la police s’organise pour prendre la main sur le Peterbos.

Deuxième épisode : "Jusque dans les cages d’escalier du Peterbos"

Sur le même sujet

Une association criminelle démantelée par la police de La Louvière

Regions

Peterbos : les éducateurs, dernier rempart contre les travers de la rue

Matin Première

Articles recommandés pour vous