Peeple: notez qui vous voulez, sur ce que vous voulez, quand vous voulez

Peeple : notez qui vous voulez, sur ce que vous voulez, quand vous voulez
01 oct. 2015 à 15:21 - mise à jour 01 oct. 2015 à 15:21Temps de lecture2 min
Par Adeline Louvigny

Bienvenue dans notre monde ultra connecté, où nous pouvons noter les restaurants, les universités, les gouvernements… et bientôt les humains.

C’est en tout cas l’objectif de Peeple, une nouvelle application qui sera disponible d’ici fin novembre. Chaque interaction que vous aurez avec quelqu’un pourra être notée, sur une échelle de une à cinq étoiles.

Évaluer une personne, une fausse bonne idée

"Beaucoup de gens font des recherches quand ils veulent acheter une voiture ou réaliser ce genre de décision. Pourquoi ne pas faire ce genre de recherche pour d’autres aspects de notre vie ?" déclare Julia Cordray, une des créatrices de l’application.

Sur d’autres aspects de notre vie, oui… Mais noter des gens, est-ce vraiment une bonne idée ? Pas vraiment. Des applications comme Yelp ou Rate My Professor (Note Mon Professeur) ont montré qu’il y avait un biais au niveau des personnes qui notent : soit elles adorent, soit elles détestent. De plus, quelqu’un au physique avantageux aura plus facilement de meilleures notes. Et il a été démontré que les hommes et les femmes sont évalués sur base de caractéristiques très différentes.

Dans ce cas-ci, on ne note pas une personne dans un cas particulier, mais dans tous ses aspects de la vie. Un spaghetti bolognaise raté aura la même importance qu’un conflit de voisinage. Il y a donc clairement un problème de pondération de l’évaluation.

Des conditions d’utilisation controversées

Même au niveau des options d’utilisation, il y a à redire. Une fois que vous êtes encodé dans l’application, vous ne pouvez plus vous retirer, à moins de violer les termes du service. Impossible de supprimer des commentaires, sauf dans certains cas. On peut aussi créer un profil pour des personnes n’ayant pas installé l’application : il suffit d’avoir son numéro de téléphone. La personne est question sera alertée par SMS de cette création de profil (ouf).

Imaginez un monde où l’on serait en permanence sous le joug d’un jugement, d’une remarque, d’une critique qui sera rendue publique. Nous serions réduits à une suite d’étoiles, selon tous nos actes posés, quels qu’ils soient. Ça pourrait être d'un bon roman philosophico-futuriste. Mais ça s'arrête là.

Une information tirée de Slate.fr