Vuelta - Cyclisme

"Pas besoin d'un président pour nous dire quoi faire"

Gilbert déçu des propos de Van Damme
15 août 2012 à 19:50Temps de lecture1 min
Par gga

Le désormais ex-champion de Belgique du contre-la-montre est déçu par les propos du président de la fédération belge de cyclisme. Il regrette surtout les méthodes de Tom Van Damme : "Je trouve ça assez petit de sa part. Il a mes coordonnées mais il a préféré la voie de la presse et je le regrette."

Des déclarations qui pourraient jeter le doute au sein de la sélection belge, à un mois des Mondiaux de Valkenburg ? Philippe Gilbert ne le pense pas : "On n'a pas besoin d'un président ou d'un coach pour nous dire ce qu'on doit faire." Selon Gilbert, la Belgique sera unie autour de son objectif. Les Belges voudront porter haut les couleurs nationales à quelques kilomètres de la frontière belge.

 

"On va se faire plaisir"

Philippe Gilbert passera par la Vuelta pour atteindre son pic de forme aux Mondiaux. Une tactique déjà éprouvée cette saison : l'ancien champion de Belgique roule le Tour de France en vue de préparer les Jeux Olympiques. Si la médaille n'est pas au bout, Gilbert affiche une forme excellente à Londres. Il espère qu'il en sera de même à Valkenburg, sur un parcours qui convient beaucoup mieux à ses qualités.

Le coureur de la BMC revient donc sur un Tour d'Espagne qui lui a réussi lors de son dernier passage, en 2010. Il remporte alors deux étapes et porte le maillot rouge de leader pendant cinq jours. Des moments qu'il espère revivre cette saison, pour lever une première fois les bras avec le maillot BMC. "On a une belle équipe assez libre, il n'y a pas vraiment de coureur protégé pour le classement général donc on va se faire plaisir."

 

G. Gautier