Cyclisme

Paris - Nice : Wout Van Aert en jaune mercredi soir ? Trois questions à Gérard Bulens

Pedersen au sprint en costaud sur Paris-Nice : trois questions à Gérard Bulens

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

08 mars 2022 à 16:01Temps de lecture1 min
Par Lancelot Meulewaeter

A l'issue de la troisième étape de Paris-Nice 2022, qui a vu la victoire de Mads Pedersen devant Bryan Coquard et Wout Van Aert, Rodrigo Beenkens a posé trois questions à son consultant Gérard Bulens.

Pedersen dans ce genre de sprint, quand Jakobsen n’est pas là, est au-dessus du lot sur ce Paris-Nice ?

Il a été très costaud, et il a été bien emmené par Alex Kirsch et par Jasper Stuyven qui a très bien manoeuvré dans le final. Dans un sprint en côte, il est très difficile à battre.  On l’avait vu également sur l’Etoile de Bessèges. Il est à rajouter à la liste des coureurs capables de remporter un grand monument cycliste.

Van Aert fait son troisième podium, lundi il n’avait jamais semblé en mesure de battre Jakobsen, aujourd’hui c’est à peu près le même scénario avec Pedersen. Quelle est l’explication, aurait-il préparé d’autres spécificités ?

Van Aert a préparé sa saison en fonction des grands monuments. Il a réussi son retour à la compétition en gagnant en surclassement le Nieuwblad. J’imagine qu’on aura du bon Van Aert demain. Il pourrait prendre le maillot jaune. Il est sur Paris-Nice pour parfaire sa condition. Il avait pointé le chrono. Il avait déclaré qu’il ne ferait pas le sprint s’il ne se sentait pas à l’aise avec son genou suite à sa chute de lundi. Il semblait déçu en montant sur le podium, j’ai le sentiment qu’on le reverra sur les autres grands événements de la saison.

Le chrono de demain devrait être une bataille entre trois Jumbo-Visma et deux Suisses (Bissegger et Küng), mais quel Jumbo pourrait s’emparer du jaune ?

C’est compliqué de se prononcer. Van Aert a de bonnes chances d’être en jaune mercredi soir.

Articles recommandés pour vous