Diables Rouges

Origi: "De Bruyne m'inspire, mais aussi Rush, Owen et Fowler"

Origi: "De Bruyne m'inspire, mais aussi Rush, Owen et Fowler"
31 déc. 2016 à 13:52 - mise à jour 31 déc. 2016 à 13:54Temps de lecture2 min
Par P. Lambert

A quelques heures du choc entre Liverpool et Manchester City, Divock Origi s'est confié au Dailymail. L'attaquant, qui devrait une nouvelle fois prendre la place de Coutinho blessé, réalise une excellente fin 2016 avec 5 buts lors de ses 7 derniers matchs. Le joueur est impatient d'en découdre avec son ami Kevin De Bruyne.

Si le Diable Rouge est en train de s'imposer petit à petit Outre Manche, il revient sur ses débuts et sa grande complicité avec le joueur de City. "Le mercredi après-midi, on était en congé et Kevin venait jouer chez moi après l'école. On passait des heures avec le ballon. Il a 4 ans de plus que moi et je l'ai vu petit à petit gravir les échelons jusqu'à l'équipe première. Il m'a inspiré", déclare Origi. Car pour le joueur de Liverpool, c'est Kevin qui l'a convaincu que rien n'était impossible. 

Et d'ajouter: "Vous avez vu sa passe à 50 mètres lors du match contre Arsenal? Il faisait déjà ça quand on était jeune. Kevin, c'est un gagnant. Je connais ses qualités et je sais à quel point il peut-être dangereux."

Le fils de Mike est donc impatient. "Ce sera un moment spécial et nous nous préparons pour cela". Si'l a eu du mal à s'imposer depuis qu'il a rejoint les bords de la Mersey, le Diable Rouge est maintenant épanoui. Il s'est petit à petit transformé physiquement. "Jürgen Klopp a toujours cru en moi. Quand il entraînait Dortmund, il voulait déjà me transférer. Il vous pousse toujours à regarder de l'avant. Et quand je vois ce qu'il a fait pour moi", ajoute Origi à propos de son coach.

Car oui, l'attaquant veut marquer l'histoire du foot et de Liverpool. "Je veux atteindre les sommets. J'ai lu énormément sur les anciens grands attaquants du club, comme Rush, Owen, Fowler, Suarez ou encore Torres. Mais aussi d'autres comme Costa, Cavani ou Kane. J'ai envie d'être comme eux. On peut apprendre de tout le monde. Je passe beaucoup de temps à la salle après les entraînements en vue de m'améliorer", continue le joueur formé à Genk.

Car Liverpool, c'est comme une famille. Encore plus depuis que Klopp est arrivé. "Il y règne une super ambiance. Et cela va nous aider pour la seconde partie de la saison. L’entraîneur insiste souvent en nous disant que nous sommes Liverpool, que nous avons des valeurs et que nous devons aller de l'avant. Avec lui, personne n'est laissé de côté. Même les familles sont présentes. Ça nous rend plus fort d'être ensemble."

Enfin, Divock Origi évoque aussi l'arrivée de Thierry Henry comme adjoint de Roberto Martinez. "Le temps passé avec lui s'est révélé inestimable. Quand vous parlez avec lui, vous réalisez à quel point il essayait d'atteindre le plus haut niveau. Et vous avez envie de faire pareil. C'est un attaquant unique, il peut aider chaque joueur à progresser. Il voit ce que je peux devenir et il me donne des idées pour m'améliorer. Si la motivation doit d'abord venir de notre côté, il nous aide avec son expérience. Il crée une atmosphère de compétition et nous donne la mentalité d'un gagnant."

Car il faudra gagner ce soir sous peine de voir Manchester City dépasser son adversaire du jour et laisser à Chelsea l'opportunité de creuser un peu plus l'écart en championnat. Car si on ne gagne pas le championnat lors du Boxing Day, on peut par contre le perdre. 

Articles recommandés pour vous