Opération de recrutement à la Défense: combien gagne un militaire ?

La Défense recrute

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

11 oct. 2017 à 14:52 - mise à jour 11 oct. 2017 à 14:52Temps de lecture2 min
Par RTBF

L'armée se lance dans une vaste opération de recrutement et veut séduire près de 1570 nouvelles recrues en 2018. À la caserne d'Heverlee, les grands moyens ont été déployés. Un hélicoptère, deux chars et des soldats au sol pour mener une attaque en pleine prairie.

Parmi les jeunes militaires présents, l'adjudant Adeline, 26 ans. Après avoir étudié la psychologie et avoir exercé pendant un an dans le civil, elle a décidé de rejoindre les rangs de l'armée. "Ce n'était pas une vocation, l'idée a germé progressivement dans mon esprit. Ce qui me plait ici, c'est le dépassement de soi et la possibilité de faire du sport pendant ma journée de travail" explique-t-elle. Quant à ses conditions salariales, elle gagne 2000€. Elle estime que c'est une somme suffisante puisqu'elle a pu réaliser ses projets comme acheter un appartement.

Victor, lui, a 24 ans. Il est dans l'armée depuis 6 ans. Il a déjà été déployé pour une mission en Afghanistan, participe à l'opération OVG (Operation Vigilant Guardian, celle qui installe des militaires dans les rues de Bruxelles) et s'occupe parfois de la sécurité autour des sommets européens et de l'OTAN. Il estime que le salaire d'un militaire n'est pas très élevé, mais : "grâce aux heures supp' et grâce aux missions à l'étranger, on reçoit des primes" précise-t-il.

Plusieurs avantages extra-salariaux

Le colonel Didier Calmant, responsable du recrutement et de la sélection à la Défense, précise le salaire d'une jeune recrue. Après deux ans d'expérience, un soldat sans diplôme gagne 1500-1550€ net par mois. Il bénéficie aussi de la gratuité de certains soins de santé et de ses déplacements domicile-travail. Le personnel peut également déposer ses enfants dans les crèches organisées par la défense et dispose d'une certaine flexibilité autour du congé de parentalité.

Du côté du ministre de la défense, Steven Vandeput, les salaires se situent dans un juste milieu. "Le salaire médian des militaires est plus élevé que dans le privé, mais il se situe en dessous de celui pratiqué dans le public" argumente-t-il.

Tout au long de l'année scolaire 2017-2018, des séances de recrutement auront lieu. Et il y en aura pour tous les goûts puisque l'armée recherche du personnel pour 131 fonctions différentes.