On va séquencer le génome des Saoudiens dans un but de santé publique

Illustration de la double hélice de l'ADN
09 déc. 2013 à 10:18 - mise à jour 09 déc. 2013 à 10:49Temps de lecture1 min
Par AFP

"Le programme vise à identifier les causes de maladies graves répandues en Arabie saoudite", a souligné le prince Moqran ben Abdel Aziz, deuxième vice-Premier ministre, en inaugurant dimanche le centre de recherches.

Ce centre est localisé à la Cité roi Abdel Aziz pour les sciences et la technologie (KACST) et le programme sera mené en collaboration avec Life Technologies Corporation, un institut américain.

Le programme consistera à établir en cinq ans la carte génétique des Saoudiens pour mieux identifier les gênes des maladies ordinaires et ceux associés à la population saoudienne.

"Nous pensons que le programme va aider à comprendre la santé et les maladies et marquera le début d'une ère de soins personnalisés dans le royaume d'Arabie saoudite", a souligné lors de l'inauguration Mohammed Souil, président de KACST.

Ce centre a annoncé dimanche avoir déchiffré, en collaboration avec des scientifiques chinois, le génome du palmier dattier, ce qui devrait permettre d'augmenter la production et de lutter contre des maladies frappant cet arbre très cultivé en Arabie saoudite.

En 2010, le même institut avait annoncé avoir réussi, déjà en collaboration avec des scientifiques chinois, à déchiffrer le génome du dromadaire.

En novembre 2012, des scientifiques australiens et saoudiens ont lancé un projet pour séquencer le génome de plusieurs espèces de corail dans le Pacifique et en mer Rouge dans l'espoir de déterminer comment remédier à leur extrême vulnérabilité au réchauffement climatique.

AFP

Sur le même sujet

Japon: Sony se lance dans les services de séquençage du génome humain

Chaînon manquant: le génome du Bonobo enfin décrypté