Cuisine

On a trouvé comment fabriquer du fromage végan sans soja ni noix de cajou...

On a trouvé comment fabriquer du fromage végan sans soja ni noix de cajou...
18 juil. 2022 à 14:00Temps de lecture2 min
Par RTBF avec AFP

Cela vous dirait un Babybel à la poudre protéinée ? Le groupe Bel, qui détient de grandes marques de fromages comme La Vache qui Rit, a prévu d'utiliser un tout nouvel ingrédient issu de la fermentation de la biomasse pour produire une alternative végane à ses recettes fromagères. Et ce n'est ni du soja ni des noix de cajou...

Inspiré des techniques brassicoles

Réhydrater des noix de cajou ou amalgamer un yaourt de soja avec de l'huile d'olive et du tofu. Voilà les deux recettes phares pour confectionner du "vromage" ou du faux-mage, version végan du fromage. Ces ersatz tentent de s'approcher au plus près de notre plateau de fromages traditionnel, avec beaucoup de difficulté.

A l'avenir, un nouvel ingrédient pourrait incarner le plus réussi des vromages : une protéine issue de la fermentation de la biomasse.

Une start-up américaine, Superbrewed Foods, en a fait son levier de croissance. Elle a découvert l'existence de cette substance en s'interrogeant sur la capacité de certains animaux comme le gorille ou l'éléphant à développer une imposante masse musculaire en ne s'alimentant que de végétaux. En suivant les mêmes étapes de fermentation que celles que l'on respecte pour produire de la bière, cette food tech a mis au point un ingrédient protéique à partir de micro-organismes que l'on trouve naturellement dans les végétaux et qui ont la capacité de transformer les fibres végétales.

Une réussite nutritionnelle

Concrètement, le résultat ressemble à de la poudre. L'année dernière, des investisseurs privés ont misé 45 millions de dollars dans la technologie de cette entreprise de l'Etat américain du Delaware pour que ce nouvel ingrédient devienne une base de produits alimentaires dénués de toute protéine d'origine animale.

Sur le plan nutritionnel, cette "recette" est une vraie bonne nouvelle puisqu'elle contient pas moins de neuf acides aminés essentiels mais aussi des minéraux, du fer, du phosphore et du magnésium.

Selon la Food and Drug Administration, le gendarme américain des denrées alimentaires, 30 grammes de cette poudre protéinée permettent de respecter les recommandations en matière d'apports quotidiens en vitamines B.

L'avenir du fromage sera-t-il végan ?

Pour les consommateurs, cette trouvaille deviendra réalité grâce à l'association de la start-up avec un géant du fromage de snacking : le groupe Bel. Si son nom ne vous dit rien, ses marques sont pourtant ultra populaires à travers le monde. L'industriel francilien est en effet à l'origine de La Vache qui Rit et du Babybel... Il a décidé de "développer une gamme complète de fromages avec cet ingrédient et de proposer ces nouveaux produits aux consommateurs très prochainement", comme annoncé sur son site. De son côté, Superbrewed Foods avait précisé prévoir une commercialisation de sa protéine au cours du premier semestre 2023...

Le sujet du fromage végan est un projet de longue date pour le groupe Bel. L'année dernière, il avait déjà dévoilé une version végane de son Babybel. Le petit fromage circulaire qui a conquis les consommateurs dès leur plus jeune âge avec son iconique coque en cire avait adapté sa recette avec un mélange à base d'huile de coco et d'amidon. Visiblement, l'industriel français est bien décidé à renforcer son offre en matière de fromage végan...

Sur le même sujet

Fromages au lait cru : les bactéries bonnes et mauvaises, à éviter ?

Nutrition

Chizou : le nouveau fromage vegan made in Belgium !

Cuisine

Articles recommandés pour vous