Regions Liège

Oiseaux et hérissons, victimes collatérales du confinement

Petits animaux : blessures liées au confinement

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

14 juin 2020 à 10:05 - mise à jour 14 juin 2020 à 10:05Temps de lecture2 min
Par Françoise Dubois ,Benjamin Verpoorten

Pendant le confinement, les Belges ont énormément travaillé dans leur jardin ou bricolé sur leurs toits et hangars par exemple. Mais, sans le savoir, ils ont aussi fait beaucoup de petites victimes collatérales de cette crise car ce confinement correspondait à la période de nidification des oiseaux et de reproduction de bon nombre d’autres petits animaux.

Dans les centres de revalidation pour animaux sauvages, les CREAVES, on ne compte plus les hérissons ou encore les oiseaux blessés notamment par ces travaux humains.

Une trentaine de nouvelles entrées par jour

un des nombreux hérissons soignés ces jours-ci au centre d'Andenne
un des nombreux hérissons soignés ces jours-ci au centre d'Andenne rtbf

Ici, c’est un hérisson qui a été happé par un robot tondeuse, là, ce sont de jeunes martinets, victimes de travaux de toiture : "ce sont des gens qui ont effectué des travaux sur leur toiture qui les ont amenés. Il faut savoir que le martinet est un oiseau qui fait souvent son nid dans les toitures et quand ils ont enlevé une planche, ils ont trouvé ce nid avec deux oisillons", explique Juliette Economidès, responsable du centre CREAVES d’Andenne.

Dans ce centre, on compte en moyenne, 30 nouvelles arrivées d’animaux blessés par jour. Pour les bénévoles qui se dévouent toute l’année pour ces petites bêtes, c’est du jamais vu et cela s’explique : "les gens ont été plus longtemps chez eux, certains ont plus examiné la nature, leur jardin ou lors de balades et ils ont ainsi trouvé plus d’animaux blessés. Et puis, beaucoup ont travaillé dans les jardins ou sur les toits ; On a énormément d’oiseaux victimes de travaux de débroussaillage ou de toitures.

Quelques conseils pour éviter des dégâts supplémentaires : activer les robots tondeuses uniquement entre 10 et 18 heures, ne pas faucher les herbes hautes et tailler les haies jusqu’à la mi-août, ne pas déplacer des tas de bois pour l’instant non plus ou être attentifs aux toitures et corniches, des endroits où nichent les oiseaux. Et puis, si vous trouvez un animal blessé : " bien observer, par exemple si c’est un faon, que la mère ne soit pas à proximité. Il faut aussi éviter de nourrir, donner à boire ou soigner soi-même un petit animal sauvage sans prendre conseil auparavant car cela peut aggraver son cas", ajoute la responsable du centre. Quant aux CREAVES, il en existe aux 4 coins de la Wallonie. Ils sont gérés exclusivement par des bénévoles.
 

Sur le même sujet

Les hérissons sont victimes de vos robots tondeuses : adoptez les bons gestes pour les protéger

Nature & Découvertes

Articles recommandés pour vous