Challenger Pro League

Officiel : Felice Mazzù entraîneur de l'Union Saint-Gilloise !

Exclusif : Felice Mazzù signe à l’Union Saint-Gilloise !
24 mai 2020 à 09:47 - mise à jour 24 mai 2020 à 09:47Temps de lecture1 min
Par Pascal Scimè

C’est officiel depuis ce midi : Felice Mazzù a signé comme entraîneur à l’Union St-Gilloise. Le contrat porterait sur une saison, avec une autre en option.

Libre depuis novembre et son limogeage à Genk, l’ex-coach carolo avait été cité au Standard, mais avait démenti tout contact.

Pour Mazzù, c’est un retour à Bruxelles après ses années passées au White Star.

Un staff déjà en formation

Au Parc Duden, il n’arrive pas en terre inconnue puisqu’il retrouvera Sandro Salamone, qui était son analyste vidéo à Genk (ce dernier s’était déjà recasé à l’Union) et Karel Geeraerts (T2) qu’il a entraîné dans le passé à Charleroi.

Sur le banc jaune et bleu, Felice Mazzù succède à l’Hispanico-Danois Thomas Christiansen, limogé vendredi et qui avait échoué à faire monter le club en Division 1A.

Un défi qui est clairement l’objectif assigné à Mazzù. Lequel avait déjà connu une promotion avec le White Star Woluwé, de la D3 à la D2 en 2011...

La grisaille depuis novembre

Depuis le mois de novembre, Felice Mazzù avait perdu le sourire : il avait été limogé de Genk, le club champion, où la succession de Philippe Clément s’était révélée trop pesante. Jusqu’alors l’entraîneur-fétiche de Charleroi n’avait quasiment connu que le succès : 6 saisons au Mambour  où sa griffe coïncidait avec la montée en puissance du club. Avant cela, Mazzù l’entraîneur prof de gym venu du football provincial, avait déjà fait des miracles au White Star, où seule une faillite avait stoppé sa progression.

Elu entraîneur belge de l’année voici deux ans, Mazzù se morfondait ces derniers mois dans l’attente de propositions. Son nom circulait au Standard, où Michel Preud’homme se prononcera sur son avenir début juin. Mais Mazzù n’a pas voulu attendre, car sans projet à venir, il risquait aussi de devoir reprendre sa carrière dans l’enseignement.

À l’Union Mazzù retrouve un contexte dans lequel il excelle : un projet basé à la fois sur la jeunesse et l’ambition. L’Union est un satellite du club de Brighton, doté de solides moyens financiers mais aussi de grosses visées vers les sommets. Pour Mazzù, la mission est claire : c’est la D1A dans un an.

Loading...

Sur le même sujet

Felice Mazzu prolonge à l’Union : "Je suis très heureux et surtout impatient de vous revoir au stade"

Football