Neuf ecclésiastiques italiens visés par une enquête pour pédophilie

Neuf ecclésiastiques italiens visés par une enquête pour pédophilie
29 janv. 2020 à 15:39 - mise à jour 29 janv. 2020 à 15:39Temps de lecture2 min
Par Belga

Neuf membres d'une communauté religieuse italienne font l'objet d'une enquête pour pédophilie, a confirmé mercredi lors d'une conférence de presse l'évêque de Prato, dans le centre du pays.

Les suspects sont liés aux "Disciples de l'Annonciation", une communauté de Prato (Toscane) qui a été dissoute par le Vatican en décembre en raison de problèmes internes.

Selon le journal La Nazione, deux hommes affirment avoir été abusés dans les locaux de la communauté alors qu'ils étaient mineurs.

Giglio Giglioli, fondateur des "Disciples" âgé de 77 ans, quatre prêtres et un moine figurent parmi les suspects, précise La Nazione.

Le diocèse de Prato indique avoir été averti par une victime en juin, ce qui a entraîné l'ouverture d'une enquête par le Vatican en septembre. Celle-ci est toujours en cours. L'évêque Nerbini, nommé en mai, a lui porté l'affaire devant le parquet de Prato en décembre. 

Loading...

Déclaration de Giovanni Nerbini, évêque de Prato (29 janvier 2020 - italien)

Enquête de pédophilie en Italie: déclaration de Giovanni Nerbini, évêque de Prato (29 janvier 2020)

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Traduction de Giovanni Nerbini, évêque de Prato :  ("Depuis que j'ai commencé mon nouveau rôle d'évêque en septembre dernier"), j'ai été informé de ce problème. J'ai donc commencé ma recherche de la vérité avec la collaboration des autorités civiles, afin que la vérité éclate. C'était ma première préoccupation, ma préoccupation constante, pour que personne ne pense que l'Église a intérêt à cacher ou à mettre en deuxième ou troisième priorité un problème aussi grave, aussi grave et qui doit être pris en considération sérieusement. Je pense que nous l'avons fait honnêtement". -
 "Toute l'affaire a commencé en juin dernier quand un jeune est allé voir mon prédécesseur. Cette personne a rapporté des faits, des faits présumés, qui se sont produits alors qu'il était, selon ses déclarations, mineur.  Mon prédécesseur a immédiatement informé la Congrégation pour la Doctrine de la Foi. La Congrégation pour la doctrine de la foi m'a invité, moi, son successeur, en septembre, à entamer des procédures administratives et pénales. Nous l'avons fait immédiatement". -
 "L'association a été créée selon le droit canonique, et elle a exercé l'activité générale d'évangélisation et d'assistance spirituelle". -
 "Ce n'était pas un cas isolé, ni le premier, ni un des rares. Mais je voudrais vous rappeler que l'étiquette "pédophile" n'est collée que sur les prêtres, pas sur les autres. Je suis ici pour reconnaître une accusation, pas pour la nier".