Regions Namur

Namur: le trésor de la cathédrale Saint-Aubain rouvre ses portes

Le trésor de la cathédrale Saint-Aubain ouvre à nouveau ses portes. Ici un autel portatif orné en ivoire de morse
01 juin 2017 à 18:48Temps de lecture2 min
Par Monika Wachter

Le musée est presque tombé dans l'oubli parce qu'il est resté fermé pendant quasi trois ans. Mais il vient de rouvrir ses portes. L'endroit est un brin désuet, au fond de la cathédrale, au bout d'un couloir, on découvre deux grandes salles. On n'exposerait plus les pièces de cette manière-là aujourd'hui. Mais les œuvres sont de toute beauté: des sculptures, des reliquaires, des croix et des ciboires.

Un sculpture du Maître de Waha

"Le musée présente deux sortes de pièces" explique Hélène Cambier, la jeune conservatrice du musée qui est passionnée par les œuvres et leur histoire. "Les unes proviennent de ce qu'on appelle le trésor de la cathédrale. Ce sont des objets précieux qui appartiennent historiquement à la cathédrale depuis sa fondation au 11e siècle." C'est donc le reflet de 900 ans d'histoire religieuse et politique de la ville de Namur. Mais il y a dans le même espace aussi les pièces du musée diocésain. "Ce sont des œuvres religieuses qui ont été regroupées ici depuis le 19e siècle, pour les mettre à l'abri et les conserver qui appartiennent aux églises du diocèse de Namur." Comme par exemple des sculptures du Maître de Waha ou la châsse portative mérovingienne d'Andenne.

Hélène Cambier, conservatrice du trésor et du musée diocésain de la cathédrale

Un autel portatif orné de petites sculptures en ivoire de morse

La pièce préférée de Hélène Cambier est un autel portatif du début du Moyen-âge. "C'est un objet très particulier qui servait à célébrer la messe. Cet autel est très précieux parce qu'il est orné de toutes petites scènes en ivoire de morse, donc des défenses de morses. Encore aujourd'hui pour nous, c'est très particulier à voir. Et pour l'époque, l'ivoire était une matière très précieuse, un peu mystérieuse, donc un objet de grande valeur."

Le trésor de la cathédrale Saint-Aubain ouvre à nouveau ses portes tous les premiers samedi après-midi du mois jusqu'en octobre

La couronne-reliquaire des Saintes épines

Les œuvres sont souvent demandées en prêt pour des expositions à l'étranger. La plus belle pièces, la couronne-reliquaire des Saintes épines n'est pas exposée à Namur pour l'instant. Une photo la montre. "C'est comme une couronne royale en matériaux précieux: de l'or et des pierres précieuses qui abritent des reliques de la vraie croix du Christ. Ces reliques ont pu venir ici grâce aux comtes de Namur et leurs relations familiales. Ils ont pu la faire venir de Constantinople. Donc c'est une pièce qui est très importante historiquement et pour sa beauté."

Le trésor de la cathédrale Saint-Aubain ouvre à nouveau ses portes tous les premiers samedi après-midi du mois jusqu'en octobre

Ce weekend du 3 et 4 juin 2017, c'est la dixième édition des "Journées des églises ouvertes" dont l'objectif est de faire découvrir le patrimoine religieux. Le musée diocésain est ouvert samedi de 10 à 17 heures et dimanche de 14 à 17 heures. Sinon vous pouvez le visiter le premier samedi après-midi du mois jusqu'en octobre. Il rouvre encore tout le weekend lors des journées du patrimoine le 9 et 10 septembre.

Sur le même sujet

Articles recommandés pour vous