Nafi Rêve, un intérieur 100% seconde main, c’est possible !

13 mai 2022 à 10:34Temps de lecture5 min
Par Titouan Marichal

 Nafi Rêve, décoratrice d’intérieur, propose une alternative rafraîchissante pour sublimer votre intérieur de manière écoresponsable. Le principe est simple : rien de neuf, tout est chiné en seconde main. Son objectif ?  Lutter contre la pollution et les déchets de l’industrie d’ameublement tout en redonnant de la valeur et de l’utilité à nos pièces. À en observer ses réalisations, difficile de nier l’évidence : il est tout à fait possible d’aménager son habitation, avec goût, tout en respectant notre planète.

Depuis toujours, Nafi Rêve adore la récup’. Petite, elle accompagnait sa maman au marché aux puces, place du Jeu de Balle à Bruxelles. "Je voyais ça comme un royaume où s’offrait la possibilité de dénicher d’innombrables trésors. Cette sensation m’est restée. Encore aujourd’hui, quand je pars chiner des pièces originales, j’ai le cœur qui bat à 100 à l’heure."

Nafi Rêve

Après avoir obtenu un master en coopération et développement, elle décroche un emploi dans une ONG à Bruxelles. "J’étais cheffe de projet. Je travaillais au siège et je passais la majorité de mon temps derrière un écran d’ordinateur. À un moment donné, je ne m’y sentais plus à ma place. J’avais besoin de travailler avec mes mains, de toucher les choses. " Nafi, alors jeune maman, s’accroche encore quelques mois. " Ça m’apportait une certaine stabilité, une sécurité. Mais, à un moment donné, je me suis dit que je devais changer de vie."

Le déclic, pour progressivement changer de vie, a été provoqué par son entourage. "Un jour, une amie m’a dit : " Je dois aller chez … (une grande marque scandinave dont je ne citerai pas le nom), pour m’acheter un nouveau cadre, de nouvelles tasses. " Je ne la comprenais pas. Son réflexe était de sortir de la ville, pour acheter des objets produits à la chaîne de façon terriblement polluante alors qu’à deux rues de chez elle, elle pouvait trouver, en seconde main, des beaux cadres faits à partir de matériaux nobles à des prix démocratiques…" Nafi pense qu’il est nécessaire de changer nos modes de consommation et décide d’agir.

Bénévole aux Petits Riens

Début 2019, elle propose bénévolement aux Petits Riens de mettre en avant leurs mobiliers en créant des agencements d’intérieurs et en les postant sur les réseaux sociaux. "Une fois par semaine, je me rendais sur place. Avec ce que je trouvais en magasin, je créais une chambre d’enfant, un salon, une salle à manger, etc." Le but est de montrer aux gens qu’il existe une alternative crédible aux magasins de décorations conventionnels et ainsi décourager le recours au neuf.

Après une année de bénévolat et des retours très positifs sur son travail de décoratrice d’intérieur, Nafi quitte l’ONG et se lance à temps plein dans son rêve, sa passion. "Tout s’est enchaîné très rapidement. BX1 est venu faire un reportage sur mon initiative de décoratrice zéro déchet. Ensuite, la RTBF est venue filmer l’intérieur de mon appartement à Schaerbeek que j’imaginais comme une vitrine de mon travail." Le soir de la diffusion, Nafi est contactée par ses premiers clients. Le rêve devient réalité.  

Loading...

Une passion pour métier

Depuis deux ans maintenant, elle imagine et conçoit l’aménagement intérieur, pour tous les styles et tous les budgets, de sa clientèle grandissante. "Les gens me contactent via mon site web ou ma page Instagram. On organise ensuite un rendez-vous, chez eux, où on échange énormément sur leurs besoins, leurs aspirations, l’atmosphère qu’ils veulent créer, etc." Nafi dresse ensuite une liste complète des fournitures nécessaires pour réaliser l’aménagement rêvé par ses clients et part en mission. "Je chine dans les dépôts-vente, les brocantes, les marchés, chez les antiquaires et même en ligne. Cela peut prendre plusieurs jours voire semaines." Le jour de l’installation, la magie opère.

Bien évidemment, tout le monde ne peut pas se permettre de faire appel à une décoratrice pour sublimer son intérieur. Mais ce petit havre de paix, nous pouvons le créer, nous-mêmes. Alors, osons le changement, et surtout soyons patients ! "Avec un peu de motivation, on trouve toujours ce qu’on veut. Alors, c’est vrai que commander sa salle à manger en un seul clic est facile et rapide. Mais est-ce réellement positif ? Selon moi, il y a une perte totale de sens, de valeur qu’on accorde à notre habitation. On parle quand même de notre lieu de vie, de la table autour de laquelle on partagera un repas en famille, entre amis. Ça mérite sans doute qu’on y accorde un peu de temps."  

Les avantages d’une décoration d’intérieur écoresponsable

Tout d’abord, c’est d’apporter la notion de zéro déchet dans une industrie qui, à l’image de la fast-fashion, produit massivement des biens "jetables", un désastre écologique. "En France, chaque année, on produit plus de 2 millions de tonnes de déchets d’ameublement dont il faut s’occuper en leur donnant une seconde vie. Et ce chiffre continue d’augmenter car l’intérêt pour l’aménagement intérieur est croissant." Au travers de son activité, Nafi milite contre la fast-déco créée de toute pièce par l’industrie de l’ameublement avec des prix toujours plus bas, des tendances qui meurent toujours plus vite et des biens de qualité amoindrie.  "Continuer à produire massivement est un non-sens total selon moi, car il y a une quantité inouïe de biens déjà sur le marché. Je pense qu’on pourrait stopper la production, pendant quelques décennies, tranquillement."

En plus d’être zéro déchet, la récupération permet d’acquérir, à moindre coût, des matériaux nobles. "Sans la seconde main, jamais je n’aurais pu m’offrir des meubles en bois massif ou encore une table en marbre. " Cela permet aussi d’acquérir des pièces uniques qui ont une histoire, une âme et de créer une décoration intérieure intemporelle. "Car on l’aura meublé selon nos coups de cœur, sans être soumis aux dictats que nous impose la société et qui changent très régulièrement."

Loading...

La méthode AiBi pour améliorer son bien-être

Parallèlement à son activité de décoratrice d’intérieur écoresponsable, Nafi a écrit un livre "Créez votre intérieur en respectant la planète" qui sortira en septembre 2022. Elle y développe la méthode AiBi (aménagement d’intérieur basé sur l’introspection) qu’elle a elle-même fondée. Concrètement, cela veut dire qu’il faut, avant tout, se sonder soi-même, écouter ses besoins et ses envies pour aménager son intérieur. Replacer l’humain au centre des décisions. "Comment ai-je envie de me sentir dans cette pièce ? Qu’est-ce que je veux y vivre ? Par exemple, dans mon entrée, j’ai envie de me sentir dans un havre de paix, car j’arrive chez moi et je veux retrouver une certaine sérénité. Dans mon salon, je veux partager plus de moments conviviaux. Il faudra alors, par exemple, positionner les assises les unes en face des autres et enlever la télévision." En partant de nos besoins réels et de nos aspirations réelles, Nafi est convaincue que notre aménagement intérieur peut largement contribuer à notre bien-être.  

Ensemble pour la planète, des contenus pour comprendre et agir à retrouver sur RTBF. be et RTBF AUVIO !

Articles recommandés pour vous