Athlétisme

Muktar Edris conserve son titre du 5000m au bout d'un sprint rageur, Isaac Kimeli 14e

Muktar Edris conserve son titre du 5000m au bout d'un sprint rageur, Isaac Kimeli 14e

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

30 sept. 2019 à 18:45 - mise à jour 30 sept. 2019 à 18:45Temps de lecture1 min
Par Martin Weynants avec Belga

Mutkar Edris a ajouté un deuxième titre mondial consécutif sur 5000m à sa collection. L’Ethiopien s’est imposé au bout d’une dernière ligne droite de folie. Il s’est arraché pour devancer son compatriote Selemon Barega. Le Canadien Mohammed Ahmed a décroché le bronze.

Edris, titré à Londres, il y a deux ans a signé son meilleur chrono (12 : 58.85) de la saison pour conserver sa couronne. Barega, ancien champion du monde junior, a gagné sa première médaille chez les "grands" en 13 : 59.70. Ahmed a fini 3e en 13 : 01.11

Le phénomène norvégien Jakob Ingrbrigtsen a enflammé la course à 300m de la ligne. Mais il a présumé de ses forces et n’a pas pu répondre à l’accélération des Éthiopiens. A bout de force, il a encore perdu quelques places et s’est effondré sur la ligne en 5e position (13 : 02.93).

Notre compatriote Isaac Kimeli s’est classé 14e en 13.44.29. Il s’est accroché dans le peloton jusqu’à 5 tours de l’arrivée. "J'ai essayé. L'idée était de revenir de l'arrière sur la fin, mais la course est partie tellement vite. Mon coach me disait de remonter mais c'était impossibleSi la course avait été moins rapide peut-être j'aurais pu faire quelque chose. Enfin, je suis très content de ma saison. La finale était l'objectif ici. Je déciderai demain si je participe ou non au 1500m qui est une tout autre course. Je verrai en fonction de mon état de récupération. Là je suis vidé."

L'athlète de l'Olympic Running Team n'était que le 3e Belge à disputer la finale du 5000m des championnats mondiaux, le premier depuis vingt ans. En 1987, à Rome, Vincent Rousseau avait terminé 5e (13:28.56). A Séville, en 1999, Mohammed Mourhit s'était emparé de bronze (12:58.80), offrant sa 2e médaille de l'histoire à la Belgique.

Articles recommandés pour vous