Regions

Mons : le doudou aura bientôt son musée

Image officielle de la ducasse 2014
03 juin 2014 à 15:13Temps de lecture2 min
Par edel

L’agitation commence d’ailleurs à devenir perceptible. Les montois s’apprêtent pour leur fameuse ducasse! Pour l’instant le travail se passe en coulisse. Les régisseurs, les costumières sont en action.

Le dragon lui n’a qu’à bien se tenir : Saint Georges (Olivier Tournay) et sa monture (Rio) sont prêts à l’affronter. Le chevalier disposera même cette année d’un nouveau " chinchin protecteur " en la personne de Laurent Pierart, notre confrère de TéléMB.

Les participants au combat "dit Lumeçon" connaissent le scenario : rien n’a changé pour les chinchins, les diables, les hommes de feuilles et les hommes blancs. Joëlle Wattiez, la réalisatrice, veille au grain. "Sans le public, rien n’est possible" rappelle la réalisatrice "mais nous serons attentifs à ce que le rond (l’arène) ne soit pas envahi"

Les costumes des 1600 figurants de la procession ne sont pas encore tous terminés, mais le travail avance. La dame Bâtonnière aura une nouvelle tenue cette année et la procession accueillera un nouveau groupe : "Les anges de Mons", en souvenir de cette légende qui raconte qu’en 1914, les anges fendirent le ciel au-dessus de Mons pour permettre à l’armée anglaise de battre en retraite sans trop de casse face à l’ennemi allemand.

Pour cette édition 2014 de la ducasse, la police est également fin prête. Marc Garin, le chef de zone, pourra compter comme l’an dernier sur les caméras mobiles prêtées par les CRS français. Des gendarmes français viendront aussi en renfort. Et la police testera un nouveau système pour évaluer plus correctement le nombre de personnes présentes. "Le doudou 2014 sera un test grandeur nature pour MONS 2015, où on attend également de nombreux visiteurs dans la cité". La police mettra aussi en place un système d’alerte sur Facebook et via SMS pour prévenir la population de tout mouvement de foule ou de toutes consignes de sécurité.

Enfin les montois, qui rêvent souvent que la ducasse dure toute l’année, leurs "chambourlettes" (leurs invités de la ducasse) et tous ceux que le folklore intéresse seront ravis d’apprendre que le musée du Doudou avance bien. Le Centre d’interprétation sera situé rue du Onze Novembre.

Dans l’état actuel des travaux, il faut encore pas mal d’imagination pour envisager la scénographie dédiée à Saint-Georges et au dragon, mais Christophe Gaeta, le scénariste de la société " Tempora " et Manuella Valentino, la conservatrice des Patrimoines Unesco pour la ville de Mons, pensent que le bâtiment sera ouvert au public en mars ou avril 2015. "Le parcours va durer au moins une heure trente, sur trois niveaux, un parcours de 1200 mètres carrés" explique Christophe Gaeta "Nous montrerons tout ce qui se cache de symbolique dans la ducasse, que les montois ne connaissent pas tous nécessairement."

Manu Delporte

Sur le même sujet

Ducasse de Mons: Saint-Georges a terrassé le Dragon

Regions

Ducasse de Mons: ce samedi soir, place à la "descente de Châsse"

Regions

Articles recommandés pour vous