Regions

Mons aura une artothèque pour 2013

Monastère des ursulines de Mons, lithographie de Louis-Joseph Van Peteghem
12 avr. 2012 à 14:26Temps de lecture1 min
Par Vincent Clerin

Cet endroit est appelé à devenir le lieu de conservation du patrimoine communal montois. Cette artothèque sera à la fois un centre de réserve, de recherche, de restauration, et d’étude du patrimoine en rassemblant en ses murs les collections non exposées dans les autres musées.

Finie l’ère du tout aux cimaises, un parti pris muséographique du début du XXe siècle, qui ne correspond plus à l’approche actuelle qui privilégie les thématiques et donc les sélections. Cette approche sélective actuelle nécessite un endroit adapté de stockage pour ces œuvres non exposées… un rôle que tiendra désormais l’artothèque.

Les technologies nouvelles

Cet endroit s’adaptera aux technologies nouvelles puisque l’ensemble des collections -même celles qui sont stockées dans les réserves- seront consultables sur support numérique.  Une aubaine pour les professeurs, étudiants, chercheurs ou amateurs d’art ou d’histoire de l’art. Un centre de documentation complètera l’offre disponible en cette matière.

Une réorientation opportune pour cette chapelle du couvent des Ursulines qui date du début du XVIIIe et qui aura connu au fil du temps des affectations pour le moins diverses, comme au XXe siècle, quand le site a abrité une imprimerie de la province ou un magasin de meubles…

Vincent Clérin

Articles recommandés pour vous