Cyclisme

Mondiaux de cyclisme - Julian Alaphilippe : "On n'a pas trop respecté le plan mais ça a marché quand même"

26 sept. 2021 à 15:25Temps de lecture1 min
Par Mathilde Mazy

Dans une interview entrecoupée par de grandes embrassades avec ses coéquipiers, avec un sourire jusqu’aux oreilles, le désormais double champion du monde raconte sa course.

Julian Alaphilippe était motivé, il voulait bosser pour l’équipe. Il savait que ses jambes étaient bonnes, c’est lui qui le dit, il a beaucoup travaillé ces dernières semaines. À l’issue d’une course en ligne longue de près de 270 kilomètres, le Français reste étonné de la tournure de la course : "Un moment j’ai dit à Florian (Sénéchal) de se préserver, que j’allais voir pour créer du mouvement. Je n’imaginais pas faire un tour et demi tout seul, ce n’était pas prévu."

Le Français a du mal à trouver ses mots, il a besoin de reprendre des forces : "Dans le final je voulais tout lâcher. Je tiens à remercier les supporters belges pas toujours sympas, leurs commentaires m’ont donné la rage de pousser encore plus fort."

Au moment de serrer Thomas Voeckler, sélectionneur de l'équipe de France, dans ses bras, Julian lâche : "Bon on a pas trop respecté le plan mais ça a marché quand même." Preuve que peu importe la tactique, le principal c’est d’avoir de la force dans les jambes.

Sur le même sujet

Mondiaux de cyclisme - Jasper Stuyven : "Alaphilippe avait beaucoup de cartouches"

Cyclisme

Articles recommandés pour vous