Chronique cinéma

Miss Marx, l'histoire oubliée de la fille du philosophe Karl Marx, avant-gardiste, révoltée et féministe

18 mai 2022 à 09:39Temps de lecture2 min
Par Nicolas Buytaers

En ce mercredi et lendemain d'ouverture du Festival de Cannes, le cinéma est à la fête avec Nicolas Buytaers qui revient sur un coup de coeur à voir dans les salles dès aujourd'hui, le film belgo-italien Miss Marx.

Chronique cinéma

Pour voir ce contenu, connectez-vous gratuitement

Miss Marx

Elle était avant-gardiste, socialiste, féministe, révoltée et surtout, elle a été oubliée par l'Histoire. Eleanor Marx, la fille cadette du philosophe Karl Marx était une personne intelligente, brillante, cultivée et prête à tout pour transmettre les pensées de son père et, plus que jamais, défendre les droits des femmes.

Le film de la réalisatrice italienne Susanna Nicchiarelli nous raconte l'histoire de cette héroïne pas comme les autres, son histoire sociale et son histoire d'amour avec un coureur de jupons qui va lui en faire voir de toutes les couleurs. Susanna avait déjà réalisé un film sur Nico, la chanteuse du groupe Velvet Underground, c'est dire si elle aime les femmes au caractère fort et la musique rock voire punk. Une musique anachronique qu'on retrouve ici dans ce drame historique comme pour mieux souligner le côté avant-gardiste, révolutionnaire et moderne de cette Miss Marx. Un film qui prouve qu'on peut écouter les Downtown Boys entre deux compositions de Chopin ! Un film dont le discours féministe est ultra actuel. Un film emmené par la fougue de cette actrice Romola Garai, découverte par François Ozon pour son "Angel".

Festival de Cannes

C'est l'événement cinéma de l'année, le 75e Festival de Cannes a investi la Croisette...

Et si vous ne pouvez pas vous y rendre, qu'à cela ne tienne, à la manière de Lagardère dans le film "Le Bossu", c'est le festival qui viendra à vous via Auvio, la plateforme de films en visionnage à la demande de la RTBF.

Auvio qui propose de (re)voir des films célébrés à Cannes comme "Eté 85" de François Ozon, une comédie dramatique ensoleillée et sensible sur la fin de l'adolescence et les premiers émois amoureux. Mais aussi le film "120 battements par minute".

Ce film de Robin Campillo qui avait reçu le Grand Prix du Jury du festival en 2017 nous replonge au début des années 90. Alors que le sida tue encore et toujours, les militants d'Act Up-Paris multiplient les actions pour dénoncer l'indifférence de l'opinion publique...

Loading...

 

Si vous êtes férus de documentaires et autres images d'archives, la Sonuma, société gardienne de notre mémoire audiovisuelle, vous propose, toujours sur Auvio, de très belles images du Festival de Cannes, le festival d'avant, un festival en noir et blanc, le festival de stars comme Vanessa Redgrave à l'affiche du film "Blow up" de Michelangelo Antonioni. C'était en 1967.

Parmi les autres documentaires à suivre sur Auvio, il y a encore "C'est arrivé près de chez Cannes"où toute l'histoire du festival est résumée par Philippe Reynaerts, depuis ses débuts jusqu'au succès du cultissime "C'est arrivé près de chez vous", qui a fêté ses 30 ans. 

Cette histoire résonne à merveille encore avec cet autre documentaire tout simplement intitulé "La belge histoire du Festival de Cannes" où l'on apprend que Cannes a failli être organisé à Ostende. Raconté par Stéphane De Groodt, l'acteur bien de chez nous observe toute cette agitation cinématographique par le petit bout de la... Croisette !

Sur le même sujet

Elvis, Bowie, Jerry Lee Lewis : Festival de Cannes on the rocks

Festival de Cannes

"Il nous faut un nouveau Chaplin qui prouvera que le cinéma n'est pas muet": quand Zelensky ouvre le Festival de Cannes

Cinéma

Articles recommandés pour vous